Leadership féminin : Les femmes togolaises en avant, les préjugés en arrière

0
228

Par la Rédaction le 25 Octobre 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Au Togo, le président de la République Faure Gnassingbé a fait de la promotion de la femme, son cheval de bataille. Cette politique du chef de l’État a démarré timidement mais au fil des années, elle est rentrée dans les habitudes de tous. Aujourd’hui, c’est l’une des priorités qui porte ses fruits. Même recensement, la composition du nouveau gouvernement Dogbé vient corroborer les reluisants résultats de cette politique de promotion de la gent féminine.

Le présent gouvernement compte 10 femmes sur 33 membres, les ministres délégués et rattachés à la présidence inclus. Il y a entre autres Marguerite Gnakadè (ministre des Armées), Myriam de Souza-D’Almeida (ministre du Développement à la base), Cina Lawson (ministre de l’Economie numérique et de la Transformation digitale), Adjovi Lonlongno Apedoh (ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’alphabétisation), Ablamba Johnson (ministre secrétaire général de la présidence), Mazamaesso Assih (ministre chargé de l’Inclusion financière et de l’Organisation du secteur informel), Mawunyo Mila Aziable (ministre délégué auprès du président de la République chargé de l’Energie et des Mines), à seulement 29 ans, etc.

Aussi, la présidence et la vice-présidence de l’Assemblée Nationale togolaise sont assurées par les femmes. Sans oublier Mme Nakpa Polo qui assure la présidence de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH)

Les femmes et les enjeux du nouveau quinquennat

La promotion de la participation citoyenne, de l’entrepreneuriat, de l’autonomisation et de l’inclusion des femmes fait partie intégrante des engagements du chef de l’Etat. La proportion des femmes propriétaires d’entreprises, évaluée aujourd’hui à plus de 22%, montera à 28% ; celle des femmes ayant accès au crédit, estimée actuellement à 45%, sera portée à 60%. Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) octroie des crédits allant jusqu’à 05 millions de francs CFA aux femmes sans oublier l’initiative présidentielle de réservation du quota de 25% de marchés publics aux femmes entrepreneures qui porte ses fruits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here