Les défis transfrontaliers au coeur d’une retraite conjointe des agences du SNU au Togo et au Bénin, à Lomé.

0
418

Par Impartial Actu le 17 septembre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Les agences du Système des Nations Unies (SNU) au Togo et au Bénin, étaient lundi 16 septembre, en retraite conjointe à Lomé, dans la perspective d’un appui aux partenaires gouvernementaux face aux défis transfrontaliers, notamment la sécurité et l’émigration.. Les travaux ont été ouverts par le ministre des affaires étrangères et de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur, le professeur Robert Dussey.

Il était entre autres questions au cours de cette première rencontre du genre, pour les 40 directeurs régionaux des deux pays présents, d’explorer les opportunités de collaboration, d’examiner les défis communs, d’identifier les projets et actions conjointes à mener, et de partager les bonnes pratiques. Ceci en vue de renforcer la mise en œuvre de l’Agenda 2030, en lien avec les priorités nationales de développement dans les deux pays

Pour Damien Maman, coordonnateur des Nations Unies au Togo, présent à la cérémonie d’ouverture des travaux, la rencontre permettra d’avoir une compréhension commune des défis, de partager des expériences positives, et de s’entendre sur une série d’actions pour mieux accompagner les Etats qui sont responsables de la réponse à ces défis.

« Cette retraite, une première du genre, est une occasion pour les directeurs régionaux d’échanger sur les défis communs, afin de mutualiser les actions des Nations Unies dans les deux pays », a signifié M. Siaka Coulibaly, coordonnateur du Système des Nations Unies au Bénin.

Selon le ministre Robert Dussey des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’Extérieur, cette réunion est consacrée au rôle des organisations multilatérales dans la gestion des défis transfrontaliers, entre autres, sociaux, économiques, sécuritaires, environnementaux, migratoires, qui nécessitent une réponse collective et des actions concertées. Ceci, en vue de favoriser la mobilité intracommunautaire, la paix et la stabilité dans le monde. Pour ce faire, il a demandé aux acteurs d’agir ensemble, de travailler de façon concertée pour relever ensemble, ces défis qui se posent à l’humanité.

Une synthèse des différentes recommandations faites au cours des travaux, sera faite et une feuille de route sera dégagée pour les deux agences, au terme de cette rencontre, qui constitue également un nouveau mode opératoire de réforme du système des Nations Unies.

Rappelons que le SNU regroupe un certain nombre d’organisations parmi lesquelles le PNUD, l’MOS, l’UNREC, le PAM ou encore la FAO.

Désiré KOSSI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here