Foire agricole : Zoom sur EDJAREWOU Abalo et BADJALIWA Kossi, maraîchers grâce au crédit AGRISEF du FNFI

0
544

Publié le 8 Avril 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- A la foire agricole du Forum National du Paysan Togolais, les exposants bénéficiaires des produits FNFI, se distinguent par leur capacité à attirer l’attention des visiteurs. La principale préoccupation de la majeure partie des visiteurs interrogés par nos reporters dépêchés sur place (Esplanade du palais des congrès de Kara), est d’avoir des informations sur les modalités d’accès aux différents produits destinés au financement du monde agricole.

Ce lundi 8 avril, constitue le troisième jour des activités de cette foire agricole du FNPT lancée le samedi 6 avril dernier. Et pour le compte de cette journée, nos reporters sont allés à la découverte de messieurs EDJAREWOU Abalo et BADJALIWA Kossi, bénéficiaires du crédit AGRISEF auprès de ECHOPPE TOGO, une institution de microfinance partenaire du FNFI qui ont exposé leurs produits sur le stand du FNFI.

Partis d’un crédit de 100.000 FCFA chacun, de nos deux bénéficiaires conjuguent leurs efforts et entreprennent le maraîchage. Aujourd’hui c’est avec fierté qu’ils exposent leurs produits qui sont notamment les choux, les tomates, la laitue, les concombres, les carottes.

‘’ Avoir eu le crédit AGRISEF est une très bonne expérience pour moi, car ce crédit m’a permis de faire une activité que j’aimais bien depuis des années, le maraîchage. Aujourd’hui, grâce à cette activité et les revenus que j’en tire, je parviens à subvenir à mes besoins et à ceux de ma famille’’, nous confie EDJAREWOU Abalo.

‘’ Le FNFI nous a redonné confiance en nous même, en nos capacités de pouvoir exercer une activité et prendre soin de nous-même. Personnellement, avec le FNFI et son produit AGRISEF, j’ai réussi à me prendre en charge. Les produits que nous exposons ce jour à la foire agricole et qui sont le fruit de nos durs labeurs constituent la preuve qu’avec un coup de pouce financier, l’on peut exercer une activité génératrice de revenus et pouvoir s’en sortir’’, renchérit BADJALIWA Kossi.

Victorien Lesage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here