Les travailleurs de la zone franche à l’école des notions du dialogue social.

0
366

Publié par Woditè DOKOU le 25 juillet 2018.

(IMPARTIAL ACTU) Les membres de la cellule permanente de dialogue social de la zone franche, sont en atelier de trois jours pour le renforcement de leurs capacités en matière des dispositions régissant un dialogue social. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre s’est déroulée ce mercredi 25 juillet 2018 à Lomé. Elle a été présidée par le directeur général de la SAZOF Yawo Atsouvi SIKPA, en présence du Directeur général du Bureau international du travail ( BIT) Abidjan.

 

La mise en place d’un cadre de concertation au sein de la Zone franche industrielle togolaise, se justifie par le besoin cruel de connaissances relatives aux dispositions légales et réglementaires qui régissent le fonctionnement des activités de ce secteur, par ses acteurs.

L’atelier servira donc de cadre idéal permettant aux cadres du conseil national du social social, du conseil national du patronat, de la SAZOF et de l’ASOZOF, d’expliquer aux participants ce que s’est qu’un cadre de dialogue social en zone franche. Ils seront au fil des communications au menu de cette rencontre, fixés sur la mission qui leur est confiée, les objectifs qu’ils doivent atteindre.

Selon le Directeur général de la SAZOF Yawo Atsouvi SIKPA, tous ceux qui sont membres de la cellule permanente de dialogue social de la zone franche, n’ont aucune connaissance en ce qui concerne un dialogue social.

« Le BIT a bien fait de nous accompagner pour les outiller à pouvoir bien organiser nos activités dans la zone franche », a-t’il expliqué.

Cette rencontre de trois jours permettra également aux parties prenantes de discuter d’échanger et de prendre des dispositions pour garantir une certaine sécurité et une paix sociale dans les entreprises.
« Quand les Hommes sont ensemble ou travaillent ensemble, il est évident que des problèmes naissent. Il faut donc prévenir ces problèmes en invitant les travailleurs et les employeurs à échanger sur comment s’organiser pour que la paix sociale soit dans la zone franche », a indiqué Yawo Atsouvi SIKPA Directeur général de la SAZOF.

La rencontre sera également marquée par des simulations de dialogue social, sur des sujets, afin d’aboutir à des conclusions applicables à toutes les entreprises (tant aux travailleurs qu’aux employeurs).

René DOKOU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here