Lomé abrite les 23 et 24 novembre 2018, la première édition de la Journée Nationale de l’ingénieur au Togo.

0
465

Publié le 05 Novembre 2018.

(IMPARTIAL ACTU)-Les 23 et 24 novembre 2018, se tiendra à l’hôtel du 2 Février (Lomé), la prémière édition de la journée nationale de l’ingénieur au Togo. L’information a été rendue public le vendredi 02 octobre 2018 à Lomé, au cours d’une conférence de presse, donnée par les Ingénieurs du Togo en collaboration avec les Professionnels Diplômés de l’ENSI en abrégé, l’APD-ENSI.

A quoi servent les ingénieurs quant-ils ne servent à rien?
Si l’ingénieur a pour mission de contribuer au développement et à la construction de son pays, il en est du ressort de tous les ingénieurs du Togo, de s’organiser en un ordre national des ingénieurs afin de bien jouer leur rôle. Voici le véritable leitmotiv qui sous-tend l’organisation de cette journée nationale de l’ingénieur au Togo. La décision d’organiser cette journée nationale de l’ingénieur au Togo fait suite à la réunion de l’Assemblée générale des ingénieurs du Togo tenue le 29 septembre 2018.

Les organisateurs de cet important événement des ingénieurs togolais, ont lors de cette rencontre avec la presse, tenu à appeler les entreprises et opérateurs économiques installés sur la terre de nos aïeux et à l’étranger, à être partenaires de ce rendez-vous inédit dont l’impact en terme de visibilité sera exceptionnel. Ils veulent également via les canaux de la presse, inviter les ingénieurs, le public à effectuer massivement le déplacement de l’hôtel 2 Février, afin de prendre part aux activités de cette journée nationale de l’ingénieur au Togo: une première du genre

Les travaux de cette journée nationale de l’ingénieur au Togo, vont se dérouler sous la coupole du thème « L’ingénieur dans le développement du Togo ». L’événement va donc regrouper environ 350 ingénieurs de Lomé à Cinkassé, et de la diapora.

Selon Marius Bagny président du comité d’organisation de la journée nationale des ingénieurs au Togo, il est, prévu au programme de ces deux jours de rencontre, le dévoilement d’une exposition des œuvres des ingénieurs togolais et de la dspora, une conférence débats sous le segment du thème « ateliers thématiques sur l’ingénierie et sa contribution au développement du Togo », ceci, pour le compte du premier jour. Le second jour sera marqué par l’ouverture de l’exposition au public, suive d’une soirée de gala.

« Une part belle est réservée aux entreprises installées au Togo, consommatrices d’ingénierie et bénéficiaires des prestations des ingénieurs, dans le magazine de la JNI qui sera tiré en 2000 exemplaires et distribués aux participants, au public, dans les agences et kiosques des compagnies aériennes partenaires de l’évènement, aux sponsors de l’événement et aux opérateurs économiques du Togo », a laissé entendre Marius Bagny président du comité d’organisation de la première journée nationale de l’ingénieur au Togo.

Touchant du doigt la question de création d’un ordre national des ingénieurs du Togo, Mr THIEM René parrain de L’APD-ENSI, a au cours de la conférence de presse, tenu à préciser qu’il est temps que les ingénieurs s’organisent au Togo. Pour lui il est anormal que les ingénieurs soient désorganiser, alors qu’ils sont les axes principaux de développement.

« D’ici juin 2019, si tout va bien, l’ordre national des ingénieurs sera créé. Une fois l’ordre créé, nous allons convoquer une conférence de presse pour annoncer la dissolution de l’association APD-ENSI », a précisé THIEM René parrain de l’APD-ENSI.

« Dans un pays où il y a pas l’ordre national des ingénieurs, on constate la fuite des cerveaux. On constate aujourd’hui un déficit de 3000 ingénieurs dans le monde, ceci démontre tout simplement l’importance des ingénieurs. C’est pourquoi on a décidé qu’il est temps que les ingénieurs togolais s’organisent », a-t-il conclu.

Il convient de rappeler qu’un comité de suivi des décisions de l’Assemblée générale des ingénieurs du Togo, dirigé par le ministre Conseiller du Président de la République Mr Noupokou Dammipi est déjà mis en place, pour suivre le dossier de création de l’ordre national des ingénieurs au niveau du gouvernement, et lequel dossier sera envoyé par la suite à l’Assemblée nationale pour faire objet de vote.

René DOKOU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here