Lutte contre le terrorisme : Faure Gnassingbé en visite de terrain à Namoudjoga

0
341

Par la Rédaction le 10 Février 2021.

(IMPARTIAL ACTU)- Le Chef de l’État Faure Gnassingbé était en déplacement ce lundi à Namoundjoga dans la région des Savanes où il s’est entretenu avec les forces de défense et de sécurité en poste dans cette zone frontalière avec des pays voisins.

Confronté au risque de l’infiltration et de la menace terroriste, le Togo ne cesse de relever son niveau de vigilance.
“Je suis venu vous dire que la suite risque d’être beaucoup plus difficile, car ces groupes reçoivent aussi des renforts et acquièrent de nouvelles techniques. Ils contrôlent de nouvelles zones, ils bénéficient des fruits et des finances de la criminalité transfrontalière. Bref, ils sont plus aguerris” a dit le chef de l’État.

Cette visite de SEM Faure Gnassingbé, au-delà donc de soutenir les efforts des forces de défense et de sécurité est de recenser les faiblesses et les difficultés du dispositif militaire contre le projet d’expansion de ces groupes vers les pays du Golfe de Guinée.

“J’ai tenu à venir ici, à discuter avec vos chefs, qu’ils me fassent le point de la situation et qu’ils me disent les difficultés qu’ils rencontrent. Nous l’avons fait tout à l’heure et ils m’ont expliqué les faiblesses de nos dispositifs, en tout cas, ce qu’il faut pour l’améliorer et le renforcer. J’ai pris bonne note et je leur ai dit tout à l’heure que dès la semaine prochaine, ils sentiront les effets”, a expliqué le chef de l’Etat. Mais au-delà, ces problèmes soulevés, a précisé le Président de la République, ont été déjà pris en compte dans les réformes engagées par le gouvernement dont l’adoption récente par l’Assemblée Nationale de la loi de programmation militaire.
Toujours pour le Chef de l’Etat, la lutte contre le terrorisme n’est pas seulement une affaire militaire. Il en résulte également une autre dimension à savoir le soutien des populations civiles.
Et pour y parvenir, il s’agit d’avoir de bonnes relations avec elle et la lutte contre la pauvreté. Faure Gnassingbé a rassuré de l’envoi dès la semaine prochaine également d’une mission pour faire le point des attentes urgentes entre autres la réhabilitation des pistes rurales, l’élecertification et la reconstruction des infrastructures de base.

La deuxième dimension sur laquelle compte s’appuyer le Chef de l’Etat est la coopération internationale où au sein de la CEDEAO par exemple un milliard de dollars sera consacré pour la période 2020-2025. Notons que le Chef de l’Etat a également visité l’école de Namoundjoga et a promis la construction d’infrastructures sanitaires.

Pour rappel, les défis sécuritaires occupent une place importante sur la feuille de route gouvernementale qui y consacre plus de 700 milliards de nos francs.

communication@presidence.gouv.tg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here