Lutte contre le VIH : le Togo 3è meilleur pays en terme de financement domestique, dans la zone UEMOA.

0
330

Par Impartial Actu le 30 décembre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Le Togo occupe actuellement, le troisième rang, dans l’espace UEMOA, en terme de financements domestiques dans la lutte contre le VIH. Le département dirigé par le Prof Moustafa MIJIYAWA, ministre en charge de la santé, place le Togo à la troisième place, derrière le Mali (première nation), et le Sénégal (deuxième nation).

Les bons résultats engrangés par le Togo dans la lutte contre la maladie engloutissent des fonds importants dont 80 % proviennent de l’extérieur comme c’est le cas dans les autres pays de l’UEMOA. Le Togo affiche l’un des meilleurs taux de financement domestique (19,30 %) après le Mali (29.00 %) et le Sénégal (26 %) dans l’espace UEMOA.
Dans le courant de l’année 2020 il est prévu d’élaborer un nouveau cadre stratégique national 2021 – 2025 qui gardera le cap des efforts avec pour priorités la réduction des nouvelles infections, des décès liés au VIH, l’élimination de la transmission de la mère à l’enfant. Cela dit, les efforts doivent être maintenus et accentués en particulier pour des populations avec une plus grande vulnérabilité : enfants, adolescents, filles et jeunes femmes, certaines catégories d’hommes et populations cléfs.

Pour l’année 2020, il prévu l’élaboration d’un nouveau cadre stratégique national 2021-2025 qui gardera le cap des efforts avec pour priorités la réduction des nouvelles infections, des décès liés au VIH, l’élimination de la transmission de la mère à l’enfant.

Le Togo entend maintenir et accentuer les efforts en particulier au niveau des populations avec une plus grande vulnérabilité notamment les enfants, les adolescents, les filles et jeunes femmes, certaines catégories d’hommes et populations clefs.

Au Togo, l’épidémie du VIH est de type généralisé et des disparités régionales. La prévalence en 2018, 3ème année de mise en œuvre du PSN/VIH 2016-2020 est estimée à 2,27 % dans la population générale dont 2,89 % chez les femmes et 1,58 % chez les hommes.

La riposte contre le VIH/Sida est multisectorielle et coordonnée par le Conseil National de Lutte Contre le Sida à travers son Secrétariat Permanent. Pour faire face à cette épidémie, le pays a élaboré des Plans Stratégiques Nationaux (PSN) qui sont des documents de politiques qui régissent la lutte contre le VIH au niveau national. Ces différents plans s’inscrivent dans les engagements nationaux et internationaux qui sont pris par le pays.

David Tisserand.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here