Millénium Microfinance, fête ses dix ans d’existence avec une série d’activités alléchantes et surtout un bilan très satisfaisant.

0
643

Publié le 29 Avril 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Février 2009, avril 2019, ça fait dix ans et quelques jours, que le Millénium Microfinance est au service, dans la lutte pour le redressement économique, et surtout dans la lutte contre la pauvreté au Togo. En conférence de presse lundi 29 avril 2019 à Lomé, les responsables de l’institution bancaire, ont lancé les activités prévues pour la commémoration de cet événement, très important.

Dans sa mission, d’aider la population togolaise, à sortir de la pauvreté, le Millénium Microfinance, a atteint des performances qui la classent aujourd’hui, parmi les meilleurs systèmes financiers décentralisés du pays.

« La particularité de la 2M (Millénium Microfinance, ndlr), c’est que nous sommes très dynamiques. Nous sommes une institution jeune mais nous sommes dynamiques. Lorsque vous revoyez un peu le classement que l’ association des SFD a fait dans le pays, vous vous rendrez compte que nous avons démarré il y a très peu de temps mais nous nous classons parmi les meilleurs, en termes d’innovation, en termes de transparence dans la gestion, en termes de politique sociale envers nos employés et envers les membres de notre institution», s’est encensé Gbagba Djossou Bernard, président du conseil d’administration.

L’une des fondamentales spécialités du Millénium Microfinance, est de se focaliser plus sur la population féminine. Selon les responsables de cette institution, une aide orientée vers la gente féminine, constitue de façon pratique, une assistance plurielle à la communauté toute entière.
« Nous mettons toutes nos compétences en branle pour venir en aide à cette population féminine », a indiqué Gbagba Djossou Bernard, Président du Conseil d’administration.
L’homme poursuit en ajoutant que « Après dix années, nous sommes satisfaits… l’institution se porte bien, les membres sont satisfaits des services rendus », a renchéri Lissanon Dossou Romaric, directeur général de Millénium Microfinance. « Nous sommes satisfaits mais on peut faire mieux…Nous cherchons à aller de performance en performance ».

La principale information à retenir de cette conférence de presse, est que le Millénium Microfinance, se démarque des autres systèmes financiers décentralisés installés dans le pays dirigé par Faure Gnassingbé, par sa capacité d’innover dans le domaine du ‘crédit immobilier’, du ‘Millleninium SMS’, et surtout de ‘l’interconnexion des agences’. Tout ceci se situe dans l’optique de faciliter la vie aux membres dans un premier temps, et dans un second temps d’assurer l’épineuse question de la transparence.

« Nous voulons lancer le crédit immobilier pour permettre à nos membres de ne pas utiliser les crédits destinés aux fonds de financement ou au fonds de renforcement de leurs activités pour acheter un terrain… Millénium sms, est un système qui permet d’alerter sur les opérations de retrait ou de dépôt. A tout moment où votre compte a été touché, vous avez une alerte, un sms qui vous dit ce qui a été fait sur le compte. Le membre peut également consulter son compte depuis son téléphone partout il est…Nous avons mis nos agences en réseau et cela permet à un membre qui a un compte, par exemple, à notre agence d’Adidogomé, de faire une opération à notre agence de Bè, ou Hédzranéwoè ou Agoè», a glosé le directeur général.

Plusieurs activités sont donc prévues au menu de ce dixième anniversaire, d’existence du Millénium Microfinance. Il s’agit notamment d’une opération de salubrité dans un quartier de Lomé, d’une assemblée générale spéciale et d’une formation à l’intention des membres. Laquelle formation vise visant à outiller, ces derniers sur la gestion de leurs activités.

Pour mémoire, Millénium Microfinance compte à ce jour plus de 4000 membres, 3agences (à Adidogomé, Hédzranawoé et Agoè) en plus de l’agence centrale sise à Gbényédzi. Les partenaires techniques et financiers de l’institution sont : le FNFI (Fonds National de la Finance Inclusive), OIKO CREDIT, DID (Développement International Desjardins), MAIN.

René DOKOU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here