OOAS : Lomé a abrité les travaux de la 4è réunion du comité de pilotage du projet REDISSE.

0
449

Par Impartial Actu le 03 novembre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Le médecin colonel, Awoussi Sossinou, secrétaire général du ministère de la santé et de l’hygiène publique a, au nom de son ministre de tutelle ouvert les travaux de la 4 ème réunion régionale du comité de pilotage du projet régional de renforcement du système de surveillance des maladies (REDISSE). Au total 11 pays (Bénin, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, et le Togo), concerné par ledit projet prennent part au travaux.

Pour cette 4 ème réunion comme à la coutume les participants venus des 11 pays précités, ont eu la lourde tâche d’ évaluer le niveau de mise en œuvre des recommandations de la 3è réunion du comité de pilotage tenue à Lagos le 18 octobre 2018. Avant de se projéter sur l’appréciation du niveau de mise en œuvre des PTAB 2019 et des PPM des pays et des partenaires de mise en œuvre (OME, OIE, CRSA, CCISD, FMx, Université du Ghana, Université de Ouagadougou 1), et de l’OOAS.

Le déroulement des travaux a également permis à ces derniers de partager quelques bonnes pratiques identifiées dans la mise en œuvre du projet aussi bien par les pays et les partenaires de mise en œuvre, et partagé les difficultés majeures et les goulots d’étranglement rencontrés dans la mise en œuvre du projet et proposé des éléments de solutions. Pour enfin de compte faire des recommandations pour une mise œuvre plus efficace du projet.

L’état de mise en œuvre des plans de travail 2019 du projet au niveau des pays a aussi été présenté. En effet les niveaux spécifiques de performance de mise en œuvre des composantes par pays sont présentés en cinq chapitres. La quatrième composante portant sur la gestion des ressources humaines pour une surveillance efficace de la maladie et la préparation aux épidémies, concerne des présentations de la Guinée et le Togo.

Dans un premier lieu il s’agit des niveaux de réalisation des activités planifiées qui sont respectivement de 33% (3/9) pour la Guinée et 50% (1/2) pour le Togo. Dans un second lieu, des consommations financières globales à ce jour sont respectivement de 17,95%, pour la Guinée et 20,61% pour le Togo. Et pour finir des grandes réalisations sur la composante-4 du projet sont respectivement la formation de cadres en épidémiologie de terrain et en monitorage pour la Guinée, le recrutement d’une nouvelle équipe pour les postes de SGF, SPM, M&E et assistant SPM.

Dans le but d’apporter une réponse immédiate et efficace urgences de santé publique, le médecin colonel Sossinou Awoussi secrétaire général du ministère de la santé et de l’hygiène publique représentant son ministre de tutelle, a dans son allocution lors de cérémonie d’ouverture de ladite rencontre, exhorté les participants à tout mettre en œuvre pour proposer des recommandations à même de permettre à améliorer la mise en œuvre du projet REDISSE dans tous les pays de la CEDEAO et en Mauritanie. Ceci dans le but d’apporter une réponse immédiate et efficace aux éventuelles urgences de santé publique.

Il faut noter pour finir que cette réunion a pour mission principale d’assurer l’orientation politique, stratégique et technique et de veiller à la bonne exécution du projet REDISSE. Elle vise entre autre à renforcer les capacités intersectorielles nationales et régionales pour une surveillance collaborative de la maladie, et la préparation aux épidémies en Afrique de l’Ouest, en jugulant les faiblesses des systèmes sanitaires humain et animal qui entravent la surveillance et risposte effice des maladies, et en cas d’urgence « Apporter une réponse immédiate et efficace à la dite urgence ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here