OOAS/Urgences sanitaires : vers l’établissement d’un programme CREC durable et efficace

0
87

Par René DOKOU, le 23 Novembre 2022

(IMPARTIAL ACTU)- Lomé, la capitale Togolaise abrite depuis lundi 21 Novembre 2022, la rencontre annuelle du réseau régional des chargés de la Communication des risques et engagement communautaire (CREC) de la CEDEAO. Les travaux de cette rencontre ont été ouverts par la directrice de cabinet, du ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins Mme Akakpo Midamegbé, en présence du représentant de la représentante de l’OMS au Togo, et du directeur Exécutif du Centre Régional de Surveillance et de Contrôle des maladies de la CEDEAO, Dr LOKOSSOU Virgil.

Durant ces 3 jours (21 au 23 novembre 2022), cette rencontre de Lomé initiée par le Centre Régional de Surveillance et de Contrôle des Maladies de la CEDEAO, les acteurs auront d’une part à mener des réflexions et apprécier le niveau d’avancement des activités CREC du réseau. Ils parleront, d’autre part des défis et les mesures correctrices à prendre et valider les documents statutaires du réseau, (TDR et Feuille de route).

Si bien que la région Ouest-Africaine continue de faire face de plus en plus aux menaces sanitaires, l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) à travers le Centre Régional de Surveillance et de Contrôle des Maladies de la CEDEAO ne cesse de collaborer avec ses partenaires techniques et financiers pour répondre à un certain nombre de défis auxquels font face les Etats membres en matière de communication des risques en santé.

Ainsi, selon le directeur Exécutif du Centre Régional de Surveillance et de Contrôle des maladies de la CEDEAO, Dr LOKOSSOU Virgil, entre 2019 et 2021, l’espace CEDEAO a enregistré en moyenne une quarantaine de nouveaux événements de santé publique faisant de notre région l’une des plus touchées par les épidémies et urgence sanitaire en Afrique.

« Les précédentes épidémies d’Ebola et récemment la pandémie de la COVID-19 s’étaient accompagnées le plus souvent d’une diffusion rapide de fausses informations, suscitant la peur et l’incertitude au sein des communautés. Les stratégies de réponse utilisées face à ces évènements majeurs de santé publique, ont permis de comprendre les grands enjeux de la Communication des Risques et l’Engagement Communautaire (CREC). Ainsi la CREC constitue un des piliers incontournables dans les dispositifs de préparation et de réponse des pays face aux urgences sanitaires », a-t-il laissé entendre.
Ouvrant les travaux de cette rencontre, la directrice de cabinet du ministère togolais en charge de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins, Mme Akakpo Midamegbé a précisé que « l’art de la communication et ses techniques consistent à adapter les messages en fonction des situations, des objectifs visés et du public ciblé.

« En effet, la riposte à la pandémie de Covid-19 a permis de tester les efforts d’amélioration des capacités de CREC entrepris depuis l’épidémie d’Ebola de 2014 dans les Etats Membres de la CEDEAO. Des progrès significatifs ont été notés dans la région notamment dans la compréhension des principes et stratégies CREC, dans la mise en œuvre des processus et des mécanismes CREC; dans la collaboration avec les autres secteurs pertinents et la mobilisation des ressources », a t-elle précisé.

« La tenue de cette rencontre du réseau régional des chargés de communication sur les risques et engagement communautaire, montre à suffisance que l’Organisation ouest Africaine de la Santé (OOAS) a accepté et pris en compte les recommandations de l’OMS après la terrible épidémie d’Ebola de souche Zaïre de 2013 à 2016 en Guinée, Libéria et Sierra Léone, qui a tué 11 298 avec 28 610 cas dénombrés, » a martelé le représentant du Dr DIALLO Fatoumata Binta de représentante l’OMS au Togo.

Il est à rappeler que l’OMS et le Ministère de la Santé dans le cadre de la gestion de Covid-19 ont réussi à bâtir un système de Communication sur les risques et engagement communautaire très performant et prêt à répondre à toutes les urgences.

Désiré KOSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here