Organisation CAN 2019: Quelle est l’identité du potentiel remplaçant du Cameroun?

0
389

 

Publié le 1er décembre 2018.

(IMPARTIAL ACTU)- La Confédération africaine de football (CAF) a décidé vendredi 30 novembre 2018, au cours d’une conférence de presse à l’hôtel Kipeski d’Accra(GHANA), que la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019 n’aura pas lieu au Cameroun.

Alors que  le Ghana, est le pays-hôte de la Coupe d’Afrique des nations féminine 2018, qui a démarré depuis le 17 novembre dernier, le ComEx de la CAF, a rendu son verdict concernant l’organisation de cet événement continental au Cameroun. La prochaine édition réservée aux hommes, qui doit avoir lieu du 15 juin au 13 juillet 2019, n’aura pas lieu au Cameroun.

Pour la CAF, le Cameroun n’est pas assez préparé

L’argument avancé par la CAF pour retirer la CAN 2019 au Cameroun est, le manque d’organisation du Cameroun. Dans un long communiqué, l’instance affirme notamment que « les conditions de conformité n’ont pas été respectées » et qu’il y a un « écart existant entre les exigences et obligations du cahier des charges de la CAN et la réalité du terrain ». La CAF indique aussi, entre autres, avoir « entendu les conclusions des membres de la mission sécurité lors de sa toute dernière visite ». Et finalement, « la prochaine édition de la CAN 2019 ne peut se tenir au Cameroun ». Une décision qui est « sans appel », précise le communiqué. Dans une allocution, le président Ahmad rappelle que sa priorité est « de préserver l’intérêt de nos acteur et surtout nos joueurs », et que « beaucoup ont été blessés lors des CAN pour des raisons de conditions d’organisation ».

L’Afrique du Sud et le Maroc parmi les rares candidats ?

La CAF indique qu’un cabinet va être recruté et qu’un « appel urgent à de nouvelles candidatures de pays » est lancé. Et tout devrait aller vite. La CAF le promet : elle va « s’assurer qu’un nouveau pays-hôte soit trouvé d’ici le 31 décembre ». Ahmad « sait qu’il n’y en aura pas beaucoup » toutefois. Quelques nations sont déjà évoquées, bien qu’aucune, hormis l’Egypte qui va beaucoup plus se positionner en soutien de Maroc, en raison de la situation géographique.

L’Afrique du Sud.

Selon les informations colportées dans la presse, l’Afrique du Sud serait intéressée. Il faut dire que confier l’organisation de cet événement à L’Afrique du Sud, ne poserait aucun problème d’organisation. Puisque le pays dispose des stades et de l’expérience. C’est d’ailleurs la seule nation africaine à avoir organisé une Coupe du monde, en 2010.

Le Maroc

Le Maroc, pays hôte de la CAN 1988. Et qui devait aussi se charger de l’édition 2015, mais il y renonça, officiellement par crainte du virus Ebola, est aussi un candidat sérieux pour abriter l’événement.

Le Maroc était prêt à organiser la Coupe d’Afrique en 2015, mais on a refusé à cause du virus Ebola. Mais ce pays est aussi déjà prêt, parce qu’elle dispose de toutes les infrastructures, les hôtels, les grands stades, pour.

L’Egypte, candidate ou soutien du Maroc ?

l’Égypte est aussi un habitué de l’organisation de cette fête continentale du football africain.

Mais dans le même temps, Magdi Abdel Ghani, membre du conseil d’administration de la Fédération, a confié, selon son responsable presse cité par l’AFP: « L’Égypte ne présentera pas de dossier de candidature et estime qu’il y a un consensus pour que le Maroc accueille la compétition. » L’Union nord-africaine de football (UNAF) serait, en effet, derrière le royaume marocain pour cette CAN 2019.

 

Julien Maréchal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here