PAEIJ-SP : de probants et reluisants résultats qui balisent la voie au PAEIJ-SP 2

0
151

Par René DOKOU, le 30 Novembre 2022

(IMPARTIAL ACTU)- Le Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP) sera définitivement bouclé le 31 décembre 2022. Un atelier validation du rapport d’évaluation finale et de capitalisation se tient du 29 au 30 novembre 2022 à Lomé. Objectif, améliorer les mécanismes de mise en œuvre du projet afin d’assurer la pérennisation et la durabilité des actions du projet au-delà de son terme.

Les travaux ont été ouverts par le Directeur de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes M. ANALA A. Télata, en présence des responsables de l’Unité de Gestion du PAEIJ-SP. Une soixantaine de participants impliqués directement ou indirectement dans la mise en œuvre du projet tels que les Institutions financières partenaires, les PME/PMI promues par le PAEIJ-SP, les ONGS partenaires, l’ANADEB, I’INSEED, prennent part à cette rencontre.

Après près de six (06) ans de mise en œuvre, le PAEIJ-SP a enregistré de probants résultats grâce au mécanisme mis en place par son Unité de Gestion. Mais il convient de faire un récapitulatif des activités menées afin de sortir un document qui va servir de référence. C’est dans cette optique que le gouvernement a instruit un groupe de cabinet notamment le centre d’Etude, de Formation et de conseil en développement (CEFCOD) et ADA consulting Africa, pour faire une étude devant aboutir à l’élaboration dudit document qui en compte les aspect Institutionnels technique et organisationnel conforment au document du Projet.

De fait, le projet PAIEJ-SP est constitué de trois composantes. Selon Célestin Ayao Madjri SANVEE Directeur de cabinet ADA consulting Africa, le taux d’achèvement de ces trois composantes dépasse 100%. Un résultat encourageant qui encense les efforts de l’Unité de Gestion du PAIEJ-SP.
L’évaluation accomplie par le cabinet ADA CONSULTING AFRICA informe-t-on a été conduite selon les critères d’évaluation basiques notamment “pertinence”, “l’efficacité, l’efficience.
Tenant compte de ces critères sus-énumérés, les études du cabinet révèlent que les besoins et problèmes des premiers bénéficiaires directs du PAEIJ-SP ont été pris en compte. Ce qui confirme la pertinence du projet. Le PAIEJ-SP, précise les résultats du cabinet est aligné sur les programmes ODD 1, 4, 8, 9 et 17, il est également en phase avec la feuille de route 2020-2027, le PND et surtout la politique de l’équité genre. Ce qui amène tout simplement à conclure qu’il est cohérent.

“Au moment où nous déposions notre rapport en juin 2022, on s’est rendu compte que 95% des sous-projets ont été réalisés. Il reste alors seulement 5% à liquider sur la période de six mois restante”, a déclaré Célestin Ayao Madjri SANVEE Directeur de cabinet ADA consulting Africa.

Selon M. Anala A. Telata, le PAIEJ-SP se présente aujourd’hui comme une référence en matière d’emploi des jeunes surtout orientés dans le secteur agricole.

“Le plus important c’est la capitalisation des actions qui ont été conduites dans le cadre de ce projet. Le document qui va sortir de cet atelier, donnera des éléments de connaissance qui vont permettre d’implémenter davantage l’approche mise en œuvre par le projet notamment : l’approche chaîne de valeur et développement de clusters agro-industriels. On ne va pas réinventer la roue, l’essentiel est de voir ce qui a été bien fait, corriger les manquements et avancer”, a-t-il déclaré.

A en croire les propos de M. Anala A. Telata Directeur de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, il est question de préparer la seconde phase du projet PAEIJ-SP.
“Le gouvernement et son partenaire la BAD se sont engagés par rapport à la réussite que le projet a connu. Les résultats sont encourageants et il est important d’aller à une nouvelle phase. Les résultats probants et reluisants enregistrés motiveront à coup sûr les partenaires financiers notamment la BAD à financer la phase 2 du PAIEJ-SP”, a-t-il conclu.

Le PAEIJ-SP faut-il le rappeler est un projet du gouvernement Togolais initié par le Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse. Il est conjointement financé par le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Etat togolais. Il répond à la préoccupation de l’emploi des jeunes au Togo à travers la promotion de l’entrepreneuriat dans les secteurs porteurs, notamment le secteur agricole. Le PAEIJ-SP couvre le territoire national avec un accent particulier sur les régions les plus pauvres notamment les régions des savanes, Centrale et Plateaux. Il est mis en œuvre de 2016 à 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here