Pétrole-gate : Agbéyomé dézingue le silence de Lomé ll.

0
472

Par Impartial Actu le 22 Juin 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- À défaut de prendre le fauteuil présidentiel, Agbéyomé Kodjo se prononce sur une affaire qui défraie la chronique depuis quelques jours au Togo. Il s’agit bien évidemment d’une affaire que d’aucuns surnomment « le pétrole-gate » et dans laquelle est accusé l’ancien Coordinateur du Comité de Suivi des Fluctuations des Prix des Produits Pétroliers (CSFPPP), le Sieur ADJAKLY.

500 milliards de Fcfa, c’est la somme d’argent qui aurait été détournée dans le dos du contribuable togolais, par un réseau mis en place par M. ADJAKLI, depuis 2014. C’est dans le cadre bien évidemment des activités du Comité de Suivi des Fluctuations des Prix des Produits Pétroliers (CSFPPP).

Cette information a été diffusée par le bihebdomadaire « l’Alternative » dans l’une de ses parutions précédentes et relayée sur les ondes de plusieurs radios de la place. Un manque à gagner pour le Togo. Et cela ne laisse pas indifférent la dynamique Kpodjro et son candidat, Agbéyomé Kodjo.

Accusé et interpellé de tout bord, le pouvoir de Lomé ne réagit toujours pas sur ce sujet, concernant la perte des milliards pour le Togo. Mais la Dynamique Mgr Kpodzro pour sa part dénonce dans un communiqué rendu public le 20 juin, des agissements indélicats privant le Togo de plusieurs milliards de francs CFA et retrace le film de ce détournement de fonds.

« Chargée par le gouvernement togolais de passer chaque trimestre des appels d’offres en vue de fournir le pays en produits pétroliers, très vite, la TCS s’est arrangée pour n’avoir qu’un seul fournisseur : VITOL. Celui-ci, ne souffrant d’aucune concurrence, livre le carburant à des prix fixés à sa convenance et ne tenant pas compte de la fluctuation des prix des produits pétroliers sur le marché international », lit-on dans le communiqué.

Dans le même communiqué, la dynamique Kpodjro et son candidat malheureux s’étonnent du silence assourdissant de la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA), et surtout celui du Procureur de la République prompt à se saisir des dossiers surtout politiques contre les opposants du régime.

Agbéyomé Kodjo, appelle donc le président Faure Gnassingbé à prendre les mesures afin que les fonds détournés soient récupérés et investis dans la satisfaction des besoins sociaux de base des Togolais.

Désiré KOSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here