PIHC : 4 impétrants obtiennent leurs diplômes honorifiques en Master et Doctorat

0
252

Par René DOKOU le 17 Août 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Le Programme International Honoris Causa (PIHC) a tenu samedi 14 août 2021 à Lomé, la première édition des graduations honorifiques des impétrants en Master et Doctorat des écoles américaines.

Ils sont au total quatre impétrants dont deux pour le grade Master (Zouhongbé Mawussé et Kpedzokou Kodzo Tata Amegan) et deux pour le Doctorat (Adamas Koudou et Kpakpo Dela), à être honorés pour le compte de cette édition.

« Je suis très content de cette cérémonie, je manque de mots. J’invite tous les opérateurs économiques entrepreneurs à postuler aux différents grades que honoris Causa octroie aux gens. C’est pour moi un honneur », s’est réjoui Zouhongbé Mawussé

De fait, le PIHC, en est un, qui se veut ambitieux et profitable à l’Afrique dans sa globalité. Il est aujourd’hui rendu possible grâce aux efforts d’une équipe dynamique dont l’état d’esprit et les énergies sont en parfaite harmonie.

Le PIHC est un programme placé sous la coordination de l’Agence Internationale pour les Formations et le Développement (AIFD), organisation accréditée au statut consultatif spécial des Nations Unies, en partenariat avec l’Union Chrétienne pour l’Organisation au Développement Educatif, Economique et Social (UNICODES).

Il vise à recommander auprès des universités occidentales partenaires, la délivrance des diplômes « honoris causa » aux personnes qui ont vaillamment contribué au développement socio-économique de l’Afrique en général et de leur pays en particulier.

« Il ne s’agit en aucun cas à travers ce programme, de promouvoir des diplômes universitaires dont les curricula sont de manière classique basés sur des performances académiques et la recherche scientifique. Le PIHC constitue ainsi un canal de récompense ou mieux de promotion et de valorisation de compétences et d’expériences basées sur les contributions de personnalités dont le parcours très riche est encourageant et pourrait influencer de façon significative celui des autres », a expliqué Prof Agbeko Atatsi l’un des promoteurs du PIHC.

Et d’ajouter « Le PIHC devient ains moteur de l’érection d’une communauté universitaire de diplômés honorifiques à laquelle appartiennent des personnes dont les efforts peuvent être impactées afin de poursuivre le vaste champ de développement socioéconomique pour le bien-être de nos populations et de l’Afrique tout entière »

Les inscriptions pour le compte de la deuxième édition du programme, informent les organisateurs, sont ouvertes. Pour rappel la deuxième édition va se tenir en décembre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here