Plan International Togo, veut éradiquer les traitements inéquitables réservés aux filles à travers la campagne « Aux Filles l’Égalité ».

0
303

Publié le 16 février 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Les multiples campagnes de sensibilisation pour le respect du principe de l’équité genre organisées par le gouvernement togolais, ne semblent pas avoir accouché un résultat productif. La preuve, les discriminations, les violations de droits sous toutes ses formes, sont les différentes sortes d’injustices dont souffrent, filles et jeunes femmes des sociétés du monde et plus particulièrement africaines. Au Togo, même les efforts déployés par le gouvernement et ses partenaires pour un revirement de principe, trouvent sur leurs voies des normes culturelles purement néfastes.

Un environnement de ce degré de civilisation, créé une situation où les ambiances, sont de nature à créer une atmosphère marquée, par l’abus et le non respect des droits humains les plus élémentaires, dont cette catégorie de personnes, est victime. C’est dans l’intention de rétablir cette égalité filles garçons, d’une part, et jeunes femmes jeunes hommes, d’autres part, que le Plan International Togo, a officiellement lancé vendredi 15 février 2019, la campagne nommée: « Aux Filles l’égalité ? ».

Cette campagne qui va couvrir la période de février 2019 à janvier 2024, soit sur une durée de 5 ans, s’inscrit dans une logique très propice à une société apaisée grâce au respect des droits humains. Celle dans laquelle jeunes filles et jeunes femmes, et surtout celles vulnérables et handicapées(de 0 à 24 ans), pourront dans le respect des normes juridiques, avoir la possibilité de contrôler dans une frénésie leur propre vie. Afin de s’offrir un cadre pour façonner l’entourage avec qui, elles partagent leurs quotidiens. Ceci dans le seul but de pouvoir faire respecter le principe universel de l’équité genre.

Le représentant-résident de Plan-International au Togo Mr. Mohamed Ibrahima Bah, se prononçant sur le travail de base qui permettra aux filles de se faire confiance, a tenu à rappeler que celles-ci, doivent développer leurs potentiels dans les sphère soci-professionnels. Ce qui leur permettra selon lui, de. s’exprimer, de se préparer aux élections, de prendre des décisions concernant leur vie et communautés et poursuivre leurs ambitions sans menaces de violences, d’intimidation ou de harcèlement.

« Ce que nous espérons dans cinq ans est de pouvoir accompagner les filles et les jeunes femmes du Togo en leur donnant les informations qu’il faut pour qu’elles aient confiance en elles même. Nous allons Identifier des choses qui traditionnellement constituent une barrière à leur épanouissement, notamment les normes les mœurs, alors il sera question de sensibiliser, de former, et de renforcer leurs capacités », a-t-il circonstancié.

Avec une connotation d’ancrage international, la campagne , »Aux ,Filles l’égalité », présente comme stratégie innovante, de mettre en œuvre des Objectifs de Développement Durable(ODD). Sur le plan national, l’événement aura pour impact de favoriser à l’atteinte des objectifs de la politique nationale d’Égalité de Genre (PNEEG). L’initiative du Plan International Togo(2017-2022), trouvera forcément une issue favorable à son objectif spécifique. Celui de travailler avec les partenaires pour que 100 millions de filles puissent s’approprier l’attitude, de diriger, de décider et de s’épanouir, dans un un timing parfait.

WODITE René

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here