Pour le développement de l’agriculture, le MIFA S.A pose les bases avec deux accords de financement signés à Tchamba.

0
326

Par Impartial Actu le 04 Février 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Le Mécanisme de Financement Agricole (MIFA Sa) a signé deux accords avec deux sociétés internationales lundi 03 janvier à Tchamba (région centrale). Il s’agit d’une part de la signature d’un Mémorandum d’Entente et d’autre part, d’un accord de financement respectivement entre le Mécanisme de Financement Agricole (MIFA SA) et la sociétés African Garantee Funds et African Lease Togo SA.

Avec pour objectif général, la facilitation à l’accès au financement des PME/PMI, cette cérémonie a connu la présence des plus hautes autorités togolaise dont le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, les membres du gouvernement et du président international du Fonds Khalifa pour le développement de l’entreprise, Hussein Yassim Al Nowais.

Selon les premiers responsables du MIFA Sa, les cibles privilégiées de l’AGF sont les coopératives agricoles, les micro, petites et moyennes entreprises et industries du secteur agricole ainsi que les acteurs des chaines de valeur agricoles. Les filières concernées sont les céréales et légumineuses, le maraichage, le Café/cacao, l’aviculture l’élevage de petits ruminants la pisciculture/aquaculture et l’apiculture.

La signature de ce Mémorandum d’Entente par le MIFA et la société African Garantee Fonds, vise spécifiquement à contribuer au développement de l’agrobusiness à travers l’accompagnement des entreprises tout au long des chaînes de valeurs agricoles; accompagner la structure des chaines de valeur permettant la création d’emplois, l’amélioration des revenus des acteurs et la participation au rééquilibrage de la balance commerciale ; et professionnaliser l’agriculture par l’utilisation d’équipements modernes et digitaux.

Par ailleurs, ce mémorandum paraphé ce jour, permettra le décaissement d’une somme de prêt de 10 milliards de F CFA, qui sera destiné à la modernisation de l’agriculture au Togo.

Le directeur général MIFA, Aristide AGBOSSOUMONDÉ, dans son discours de circonstance n’a pas manqué de saluer la volonté du gouvernement en général et particulièrement celle du chef de l’État, de faire de l’agriculture le levier de création de richesse et d’emploi décents au Togo.

Quant à ce qui concerne l’accord de financement agricole entre le MIFA SA et la société African Lease Togo SA, les clauses stipulent clairement que la société partenaire du Mécanisme doit s’engager à ses côtés à travers un financement. Il s’agit d’un financement de 2 milliards FCFA (précisément 2 233 689 500 FCFA), pour l’achat de cent (100) tracteurs de marque « MASSEY FERGUSON ».

Le chef de l’État, pour sa part a profité de l’occasion pour lancer un appel à la population togolaise en général et particulièrement à la jeunesse, de faire de l’entrepreneuriat leur priorité.

« On peut créer Mifa mais si nos jeunes ne se lèvent pas, si nos jeunes n’entreprennent pas, les financements vont rester là-bas, on ne les consommera pas », a laissé entendre le chef de l’État, présent à cette cérémonie en tant que témoin.
Avant d’ajouter que « Je vois sur des pancartes écrit: 100 jeunes, 100 hectares. Mais ce que je veux voir quand je reviendrai à Tchamba, c’est 500 jeunes, 5 mille hectares parce-qu’avant, nous n’avions pas le financement que nous avons aujourd’hui ».

Cet acte fort qu’a posé, ce 3 janvier par le gouvernement togolais à travers le MiFA SA rentrent dans la ligne droite des objectifs poursuivis par le Plan national de développement (PND) en son axe 2 qui fait la part belle au développement des pôles de transformation.

Désiré KOSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here