Préfecture d’Agoènyivé : la Police Verte anti-Covid-19 redynamise ses éléments

0
499

Par la Rédaction le 31 Janvier 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Les jeunes volontaires qui font office d’agents de la police verte anti-Covid-19 dans la préfecture d’Agoènyivé étaient samedi 30 janvier 2021, à une session de renforcement des capacités. Ils sont au total 135 jeunes répartis en plusieurs vagues à prendre part à cette formation donnée par des médecins militaires venus du 1er BIR (Bataillon d’Intervention Rapide).

La pandémie de la Covid-19 présente actuellement de nouvelles formes de contamination et il est de bon ton de commencer par renforcer les stratégies de riposte. C’est dans ce sens que les responsables chargés de la mise en œuvre du projet « Police Verte anti-Covid-19 » dans la préfecture d’Agoè-nyivé ont jugé utile de redynamiser leurs agents de terrain en les outillant.

« Ça fait neuf mois que nous avions commencé ce travail. Aujourd’hui on a décidé d’organiser cette rencontre histoire de mieux le poursuivre en toute efficacité. Je reste convaincu qu’au terme de cette formation, notre équipe sera plus performante sur le terrain » , a laissé entendre Miguilou Koudjo Marcel Coordonnateur Général de la Police Verte anti-Covid-19.

La Préfecture d’Agoènyivé en mettant en place la « Police Verte anti-Covid-19 », entend lutter non seulement contre la pandémie du coronarivus mais aussi contre toutes les autres formes de maladie. Elle intervient également dans plusieurs domaines notamment, la formation civique.

« Le conseil préfectoral d’Agoènyivé a mis en place cette initiative pour amener les citoyens ainsi que les organisations de la société civile à contribuer au développement socioéconomique que prône le Chef de l’État Faure Gnassingbé », a rappelé M. Kazando Secrétaire général de la Préfecture d’Agoènyivé.

La police verte anti-Covid-19 faut-il le rappeler, intervient dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, dans les marchés, dans les bars, sur les terrains de football. Elle sensibilise les populations sur le respect des mesures barrières (port de chache-nez, lavage des mains, respect de la distanciation sociale…).

« Soyez prudents dans l’exercice de cette tâche aussi difficile qu’on vous a confiée. Travaillez en évitant de susciter des querelles et des disputes. Faites toujours appel à la police en cas de trouble provoqué par des concitoyens intransigeants », a conseillé M. Kazando Secrétaire général de la Préfecture d’Agoènyivé.

La session de formation et de renforcement des capacités de ces jeunes volontaires de la Police Verte anti-Covid-19 va se poursuivre le samedi 6 février prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here