Pro-CEMA/ le COSCREMA veut replacer les OSC de la région Maritime dans le contexte du PND.

0
304

(IMPARTIAL ACTU)- Le Collectif des Organisations de la Société Civile de la Région Maritime (COSCREMA), a regroupé les 14 et 15 novembre 2019 à Tsévié, toutes les Organisations de la Société Civile de la Région Maritime, autour d’un symposium régional. C’était un véritable cadre de débats entre acteurs de la société civile dans leur diversité géographique et thématique. Les travaux de ce symposium ont été ouverts jeudi à Tsévié par M. Kadévi Kodjo ETSE, Préfet du ZIO.

Après des plateaux, c’est celle maritimequi a abrité le symposium régional des OSC, qui s’inscrit dans le cadre du programme d’organisation de quatre symposiums régionaux et d’un symposium national, appuyé techniquement et financièrement par le Pro-CEMA.

Le symposium qu’ a abrité la ville de Tsévié pour le compte de toute la région maritime est une véritable aubaine pour les acteurs des OSC, de faire une autoévaluation et de replacer les actions des OSC de la région maritime dans le nouveau contexte stratégique national du PND. Cette rencontre de deux jours a permis à coup sûr de de renforcer la cohésion entre les OSC elles-mêmes, ensuite entre les OSC et les services déconcentrés de l’état ; puis entre les OSC et les collectivités.

Placée sous le label du thème  » État-OSC, collectivités pour un développement intégral », cette rencontre, a servi de cadre propice aux acteurs des OSC de la région des plateaux de mieux connaitre le cadre stratégique national du PND et y inscrire les actions des OSC. Ceci dans le souci de faire une auto- analyse globale COSCREMA, afin de proposer des approches de solution pour renforcer les actions des OSC de la région.

Pour le préfet du Zio M. Kadévi Kodjo ETSE,
l’organisation de ce symposium de la société civile dans la région maritime est une occasion de faire une évaluation objective des forces, des faiblesses et des difficultés des OSC de la région, et les potentialités qu’elles disposent afin d’opter pour de nouvelles approches en vue de l’amélioration de leur efficacité.

Selon ses propos, c’est également un cadre de renforcement de la collaboration intra société civile pour mieux s’impliquer dans la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND), qui concourt à l’atteinte de la réduction des disparités et à l’atteinte d’une justice sociale au Togo notamment en son axe3 avec ses 16 effets.

« La société civile depuis quelques décennies avec son approche participative et la proximité avec les communautés est devenue un acteur important reconnu, que ce soit au niveau national qu’au niveau international.
Cette notoriété acquise par la société civile n’est pas exempt de difficultés ou de fausses notes. C’est pourquoi, l’organisation du symposium régional des organisations de la société civile est une opportunité de faire une autoanalyse pour améliorer son efficacité », a-t-il indiqué.

M. Moussa BA chef projet projet Pro-CEMA a tenu à rappeler que l’objectif qui sous-tend l’organisation de ces symposiums, est la mise en place des mécanismes pour la réussite de la mission du projet Pro-CEMA.

« Le Pro-CEMA a pour mission de Contribuer à l’atteinte des objectifs de la SCAPE, voire du PND, par un appui à la consolidation de la gouvernance locale et une plus grande participation de la société civile, notamment des organisations de femmes autonomes, dans la définition, la mise en œuvre et le suivi des politiques de développement », a-t-il souligné.

De façon globale, l’organisation des symposiums vise à créer un cadre idéal de dialogue inclusif entre les différentes catégories d’OSC de chaque région du Togo, et de renforcer les mécanismes de consultation. Ceci dans le but de:

Favoriser les échanges et de partage des expériences entre OSC ;

Etablir des éléments de diagnostic sur les forces et faiblesses des OSC ;

Interroger collectivement les mécanismes assurant la légitimité, la transparence et la redevabilité des OSC ;

Renforcer le leadership régional de la société civile ;

Débattre des thèmes essentiels aux OSC ;

Identifier les messages spécifiques des OSC de chaque région qui seront transmis au symposium national des OSC ;

Et, d’établir des recommandations à l’endroit des OSC, des PTF, de l’Etat et des collectivités locales.

Pour rappel, au total 80 personnes Issues des Organisations de la Société Civile nationales intervenants dans la région maritime prennent part aux travaux de ce symposium régional, organisé part le COSCREMA.

René Gouverneur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here