Programme MCA 2023 : le Togo reste un bon élève

0
67

Par René DOKOU, le 05 Novembre 2022

(IMPARTIAL ACTU)- Le Togo a validé pour le compte de l’année 2023, 14 indicateurs sur 20. Telle est la principale information à retenir des résultats de la carte des scores du programme MCC, publiée vendredi 04 novembre 2022, par le Millenium challenge corporation (MCC). L’information a été donnée au cours d’une rencontre avec les représentants des institutions de la République, des organisations de la société civile et des professionnels des médias.

Selon Stanislas Baba coordonnateur de la cellule MCA au Togo, son pays satisfait 3 critères d’éligibilité au programme Compact en validant au total 14 cases sur 20 avec au moins un indicateur au vert dans chaque catégorie. Tout comme d’autres pays, le Togo a été évalué dans trois catégories : Dans la catégorie « Liberté économique », le Togo a validé l’indicateur Inflation qui permet de mesurer l’engagement du gouvernement pour une politique monétaire saine avec une moyenne de 4,3. Malgré les 14 indicateurs validés contre 15 en 2022, le Togo demeure un bon élève sur le continent africain en matière de réformes et d’amélioration du climat des affaires et ce pour la 7ème année consécutive. Le Pays de Faure Gnassingbé maintient ainsi sa bonne place selon la carte des scores qui vient d’être rendue publique.

Toujours dans la catégorie « Liberté économique », le Togo a aussi validé des indicateurs Qualité de la régulation à 75%, politique commerciale à 79% , respect de l’équité du genre à 87%, Droits fonciers à 98%, Accès au crédit 83% et opportunités d’emploi chiffrée à 65%.
L’indicateur « Création d’entreprises » a été remplacé dans la carte des scores 2023 par l’introduction d’un nouvel indicateur « Opportunités d’emploi ». « Ce changement s’explique par la suspension du rapport Doing Business de la banque mondiale », a expliqué M. Baba.

Dans d’autres catégories comme bonne gouvernance et investissement, le Togo a fait d’énormes progressions. Dans le premier cas, l’indicateur Libertés civiles s’en sort avec un score de 27, la moyenne étant 25 ; Contrôle de la corruption (71%) ; Efficacité des pouvoirs publics (73%) ; Etat de droit (77%) ; Liberté d’information (73%). Ici, la case des droits politiques qui mesure la performance d’un pays par rapport à la qualité du processus électoral, le pluralisme politique et la participation, la transparence et la corruption au niveau du Gouvernement, et le traitement politique équitable des groupes ethniques est au rouge avec un score de 15, le minimum requis étant 17. Dans le second cas, catégorie Investissement dans le capital humain, l’indicateur en lien avec les dépenses dans l’éducation primaire est estimé à 63%, le taux d’achèvement de l’éducation primaire des filles à 69%. 4 cases sont au rouge dans cette catégorie : les dépenses en santé, 30%, la protection des ressources naturelles, 47%, le taux d’immunisation, 48% et la santé infantile, 29%.

Les informations précisent que, sur les 6 dernières années, les scores du Togo au MCC sont les suivants : 2016 : 10 indicateurs sur 20 ; 2017 : 12 indicateurs ; 2018 : 12 indicateurs ; 2019 : 14 indicateurs ; 2020 : 14 indicateurs ; 2021 : 15 indicateurs ; 2022 : 15 indicateurs. C’est la constance dans l’ambition ; des scores significatifs devant permettre au pays de bénéficier normalement le Compact, selon le coordonnateur de la cellule MCA -Togo. Pour être mieux situé, les premiers responsables de MCA promettent mettre tout en œuvre, aller vers ceux qui ont presque tout bien fait.

« Ce score est la preuve que le Togo s’est résolument engagé dans un processus profond de transformation, soutenu par la volonté politique et l’engagement au plus haut niveau de l’Etat de maintenir le cap des réformes, notamment celles relatives à la consolidation de la démocratie, la paix, la lutte contre la corruption et la promotion d’une croissance économique inclusive et durable conformément à la vision de la Feuille de route gouvernementale 2020-2025 », conclu Stanislas Baba.

Fort de ces acquis, la cellule MCA-Togo rêve et mise gros à l’issue du prochain Conseil d’administration qui se tiendra en décembre prochain. Avec dans le viseur le programme Compact de la MCC. Le MCC est un organisme gouvernemental des Etats-Unis à l’initiative du Président Georges Bush, organisme consacré en 2004 par une loi du Congrès américain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here