Revue annuelle : Le CCM-Togo enregistre des progrès importants pleins les yeux en 2018, mais des défis restent à relever.

0
617

 

Publié le 16 Mai 2019

(IMPARTIAL ACTU)- Le Mécanisme de Coordination des Financements du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le paludisme (CCM-Togo), tient de jeudi 16 au vendredi 17 mai 2019 à l’hôtel Ahoefa à Lomé, la revue annuelle 2018 de de ses activités. Les travaux de ces deux jours d’atelier, ont été ouverts ce jeudi 16 mai par la présidente du CCM-Togo et ministre de la planification du développement et de la coopération, Mme Ayawovi Demba TIGNOKPO, en présence des membres de l’institution.

Dans son engagement de mener la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, au Togo où, ces fléaux restent un sérieux problème de santé publique, et où les facteurs épidémiologiques favorisent leur enracinement, le CCM-Togo a inscrit dans son plan d’action, plusieurs activités. Et lesquelles activités ont été réalisées dans le courant de la période du 1er janvier au 31 décembre 2018.

La rencontre qui a ouvert ses portes ce jour, s’inscrit donc dans la logique de dresser le rapport de bilan de ces activités pour le compte de l’année 2018, et de mener des réflexions en vue d’améliorer la gouvernance basée sur la performance du CCM-Togo. Ces deux jours de rencontre serviront donc de cadre idéal aux différents acteurs des projets du Fonds mondial, d’apprécier ensemble la performance du CCM et des programmes, d’évaluer les résultats et de mener des réflexions sur ce qui n’a pas marché, ce qui a marché, et de faire des propositions pertinentes pour la marche vers la performance.

Le bilan dévoilé par les responsables du CCM-Togo, présente des résultats très encourageants. Sur le plan programmatique, au total 19 activités sont programmées du 1er janvier au 31 décembre 2018, et sur ces 19 activités, 18 ont été réalisées portant le taux de réalisation à 96%. En ce qui concerne le plan financier pour le financement du CCM, le CCM-Togo a mobilisé 167 334 553 francs CFA, de la GIZ, de l’Etat togolais et du fonds mondial. A partir de cette somme d’argents, le CCM-Togo, a dépensé dans le cadre de ses différentes activités 166 720 342 francs CFA, soit 99,63% de taux d’absorption. Le taux de décaissement est à 80%, et le CCM-Togo envisage atteindre les 100% de taux en 2019.

Au regard des résultats présentés, les responsables du CCM-Togo restent conscients que tout le travail n’a pas été parfait. C’est pourquoi ils se sont fixés des défis et perspectives, autour desquels des réflexions au cours de cet atelier vont s’articuler. Il s’agit entre autres : du respect de la contrepartie et la volonté de payer, d’accroitre progressivement le budget de l’Etat alloué à la santé, et de se préparer pour mettre en œuvre le projet « évolution des CCM ».

La présidente du CCM-Togo et ministre de la planification du développement et de la coopération, Ayawovi Demba TIGNOKPA, a dans son allocution tenant lieu d’ouverture des travaux de l’atelier, tenu à remercier tous les membres du CCM sans lesquels les activités menées en 2018 n’auraient connus aucunement ces résultats très encourageants, et le gouvernement du Togo pour ses appuis multiformes. Aux partenaires au développement à l’instar de la République Fédérale d’Allemagne qui a facilité la tenue de cette revue, elle dit un grand merci.

« Je rends un hommage mérité à tous les membres du CCM et au gouvernement pour la gestion réussie des différents problèmes systématiques qui a permis de sauvegarder la crédibilité de notre pays ainsi que la bonne relation avec le Fonds mondial et de renforcer la confiance avec le bailleur. Nous sommes convaincus qu’avec l’apport de tous, nous enregistrerons de nouveaux succès », a-t ’-elle indiqué.

Pour mémoire, le CCM Togo a pu mobiliser depuis 2002 à ce jour, 328 391 756 $ US et décaissé 264 818 772 $ US pour 16 subventions du Fonds mondial. Le financement du Fonds mondial a permis au Togo de : mettre gratuitement plus de 60 000 personnes sous anti retro viraux (ARV) ; dépister 20 000 personnes positives à la tuberculose pulmonaire puis traitées gratuitement par les médicaments antituberculeux et distribuer gratuitement plus 12 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée d’action (MILDAs).

 

Julien MARECHAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here