Signature de conventions entre Handicap international, l’ANASAP et l’ONG Village renaissance pour l’amélioration des conditions de vie des détenus.

0
361

Publié par Woditè DOKOU le 25 juin 2018.

(Impartial Actu) L’ONG Handicap International a dans le cadre du programme d’appui au secteur de la justice, signé ce lundi à Lomé deux conventions. Il s’agit d’une part d’une convention signée avec l’agence Nationale d’assainissement et de Salubrité Publique (ANASAP), pour garantir l’assainissement dans les prisons civiles du Togo, et d’autre part d’une convention signée avec l’ONG Village  Renaissance, pour la réinsertion des Hommes en conflit avec la loi une fois leur peine purgée.

Baptisé projet « Quartier d’avenir », ce projet objet de la naissance de ces deux conventions qui viennent d’être signées ce jour, vise à lutter pour l’amélioration des conditions de vie des hommes et femmes en conflit avec la loi dans les prisons civiles du Togo.

Financé par l’Union Européenne pour une durée d’exécution de 15 mois soit Un an et 3 mois, le projet quartier d’avenir est subdivisé en trois volets.En premier lieu il s’agit du volet assainissement, confié à l’ANASAP via cette convention. L’ANASAP va selon les clauses de cette convention signée avec l’ONG Handicap International, se charger de l’amélioration des conditions d’hygiène et de salubrité dans les prisons civiles du Togo.

« Je suis très heureux d’être ici en ce jour pour signer au nom de l’ANASAP, cette convention qui va de manière considérable permettre à nos frères et sœurs en conflit avec la loi de vivre dans des environnements sains et propres afin qu’ils soient dans de bonnes conditions sanitaires. Je veillerai donc personnellement à ce que l’engagement que l’ANASAP vient de prendre aujourd’hui soit respecté dans son intégralité pour un succès effectif du projet quartier d’avenir », à précisé Berena GNAKOUDÉ directeur général de l’ANASAP.

Le deuxième volet prend en compte l’aspect réinsertion sociale et professionnelle des détenus, et est confié à l’ONG Village  Renaissance. Cette ONG aura donc pour mission, d’oeuvrer à ce que les détenus aient une autre vie après la prison, en mettant en place un dispositif d’accompagnement au profit de cette catégorie de personnes.
« Notre mission est d’aider les personnes en conflit avec la loi, à trouver un travail descent sur le marché de l’emploi, une fois leur peine purgée », indique DJABIÉ Étienne Directeur général de l’ONG village la renaissance.

Et enfin le troisième volet concerne la coordination de l’ensemble des acteurs. Ce volet prendra en compte l’aspect de la collaboration des acteurs pour l’amélioration des conditions de vie dans les prisons Civiles du Togo.

Selon Catay DIMBANE Directrice générale de l’ONG Handicap International, la signature de ces deux conventions, va sceller le partenariat qui vient de naître entre son institution, l’ANASAP et l’ONG Village la renaissance.

Marcel CASSANOVA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here