Signature de trois accords entre le Togo et la banque mondiale pour la promotion de la gouvernance économique.

0
392

Lomé le 21 décembre 2017.

Le gouvernement togolais et la Banque mondiale ont signé ce jeudi 21 décembre 2017 à Lomé, trois accords de financement. Ces accords visent à soutenir les efforts du Togo pour promouvoir une bonne gouvernance économique, soutenir les investissements dans le secteur de l’énergie, et renforcer la gestion fiscale et les réformes ayant trait aux infrastructures.

Les trois accords ont été signés entre le ministre togolais de l’économie et des finances Sani YAYA et, Joëlle Dehasse représentante résidante de la banque mondiale au Togo.
Les nouveaux financements concernent trois importants projets qui ont été approuvés par le conseil d’administration du groupe de la banque mondiale au cours des trois derniers mois.

Il s’agit: du projet de gouvernance économique financé par un don de 15 millions de dollars soit plus de 8 milliards de francs CFA. Ce projet vise à renforcer la gestion des investissements publics, la mobilisation des recettes intérieures, la responsabilité des États et des mécanismes de suivi dans le but d’améliorer la qualité des services dans des secteurs prioritaires.
« Le projet de gouvernance économique illustre, la volonté des donnateurs du Togo de s’engager durablement dans le pays et de coordonner leurs interventions afin de s’attaquer aux problèmes importants de gouvernance économique. Il bénéficie parallèlement d’un cofinancement additionnel de l’Union Européenne, de 5 millions d’euros « , a soiligné Pierre Laporte Directeur des opérations de la banque mondiale au Togo.

Le deuxième projet est relatif à la réforme et d’investissement dans le secteur de l’énergie (PRISET), soutenu par un crédit de 35 millions de dollars, soit près de 20 milliards de francs CFA. Ce projet va contribuer à améliorer l’environnement institutionnel et la soutenabilité financière du secteur de l’énergie au Togo. Il vise également à renforcer et étendre le réseau électrique dans la ville de Lomé et sa banlieue, et faciliter les investissements privés dans la production d’énergie.
« Le PRISET aidera le Togo à accroître l’accès à une électricité fiable et relativement bon marché, la réalisation de ces deux objectifs étant essentielle pour le développement des entreprises », a expliqué Pierre Laporte.

Et enfin, le dernier accord signé ce jour est relatif au programme d’appui à la gestion fiscale et aux réformes ayant trait aux infrastructures (PAGFIR). Le montant de ce projet est de 51,9 millions d’euros, soit 30 millards de FCFA. Le programme financera l’adoption des mesures visant à améliorer l’administration et les politiques fiscales, dont notamment la simplification et la réduction des règles et exonérations, ainsi que la facilitation de l’acquiettement de l’impôt grâce à des dispositifs de paiement mobile ou en ligne.

« La signature de ces trois accords de financement pour plus de 100 millions de dollars est une excellente nouvelle avec laquelle nous clôturons l’année 2017 » s’est réjoui Joëlle Dehasse représentante résidante de la banque mondiale au Togo. Elle précise que 66,9 millions de dollars sont octroyés sous forme de don et 35 millions de dollars sous forme de crédit.

Le ministre de l’économie et des finances Sani YAYA, a circonstancié que la mise en œuvre de ces projets est un défi de taille pour le gouvernement togolais, dans sa mission de satisfaire les attentes des populations.

René DOKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here