Togo : 188 millions US dollars pour aménager le tronçon routier Avépozo-Aného en 4 voies.

0
318

Par Impartial Actu le 26 Avril 2020

(IMPARTIAL ACTU)- Le Togo fait d’énormes efforts en vue d’améliorer son réseau routier. Au cours des cinq (05) prochaines années, les autorités du domaine comptent débloquer une somme de mille (1000) milliads à cet effet. L’une des initiatives qui retient l’attention des pouvoirs publics, reste le projet d’aménagement en quatre (04) voies du tronçon routier Avépozo-Aného, long de 30 kilomètres.

Ce projet est d’ailleurs la deuxième phase du Projet de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou et l’équipement du poste de contrôle juxtaposé Hillah Condji et Sanvee Condji. Les travaux de construction de la route Lomé-Cotonou ont été financés par la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 109 millions de dollars américains.

L’objectif est de désengorger le trafic routier, réduire les coûts qui y sont liés, répondre aux problèmes des transporteurs routiers, fluidifier les échanges commerciaux entre les deux pays et favoriser le brassage culturel.

Comme énoncé ci-dessus, la deuxième phase du Projet de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou et l’équipement du poste de contrôle juxtaposé Hillah Condji et Sanvee Condji, sera consacrée à l’aménagement en quatre (04) voies du tronçon routier Avépozo-Aného, long de 30 kilomètres.

Les travaux comprennent la construction de 28 épis et le rechargement en sable des côtes togolaises et béninoises ; l’équipement du poste de contrôle juxtaposé. Cette nouvelle phase coûtera environ 188 millions de dollars.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et, de l’Union Européenne (UE), avaientt effectué une mission au Togo, du 14 au 24 mars 2016. Au cours de leur séjour, elles avaient examiné et validé le plan d’aménagement de l’infrastructure routière Avépozo-Aného en une voie 2×2 sur 30m de largeur.

Le projet intègre également la construction d’ouvrages de protection de la côte ainsi que l’aménagement du tronçon 2X2 voies entre la frontière togolaise et Ouidah au Bénin.

Marcel Casanova.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here