Togo : A bas la cybercriminalité

0
229

Par Impartial Actu le 23 Juillet 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Le 12 octobre 2018 le gouvernement togolais adoptait en conseil des ministres un projet de loi sur la cybersécurité. Hier jeudi 06 décembre 2018, le parlement a joué sa partition pour assurer la sécurité aux utilisateurs du numérique et réprimer la criminalité qui se développe autour de cette évolution technologique.

Avec le vote de cette loi, le Togo actualise son système pénal national, au moyen d’une modernisation des incriminations du droit pénal classique et d’un réaménagement des instruments procéduraux au regard des exigences de l’environnement numérique. Mieux, ce texte lui permet d’ « « assurer une prise en charge efficace et effective de la cybersécurité sur tout le territoire ».

Par ailleurs, avec cette étape qui vient d’être franchie, la création de l’Agence nationale de la cybersécurité et d’un Fonds de soutien à la cybersécurité devrait passer à l’avenir, de projet à réalité.

Le texte prévoit également la mise en place d’un Computer Emergency Response Team (CERT) et d’un Security Operating Center (SOC).

Selon Cina Lawson, ministre en charge de l’Economie Numérique, le vote de cette loi s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Axe 4 du Document de politique du secteur de l’économie numérique au Togo qui met l’accent sur la nécessité de « garantir la souveraineté numérique nationale y compris la cybersécurité et la protection des citoyens ».

A bas la cybercriminalité !
En février 2019, les pouvoirs publics ont déjà procédé à l’adoption d’un décret créant l’Agence nationale de la cybersécurité.

Avant l’Ancy, d’autres initiatives ont vu le jour et sont destinées à répondre à la problématique de la souveraineté numérique avec notamment la construction d’un Data Center Carrier Hotel qui deviendra un site d’hébergement sécurisé des données des entreprises. L’infrastructure est financée par la Banque mondiale à près de 12,5 milliards de francs CFA, dans le cadre du Projet régional ouest-africain de développement des infrastructures de communications (Warcip). Le site a une superficie de 1ha 6a 27ca. Les travaux ont démarré au cours du mois de janvier 2019 et devraient s’étendre sur quinze (15) mois.

Les attentes sont énormes et c’est pourquoi les choix technologiques sur lesquels repose le Carrier Hotel en termes de normes de fiabilité, de sécurité et de qualité, en font l’un des plus performants en Afrique de l’Ouest. Il offrira une garantie aux futurs clients ou entreprises qui voudraient héberger leurs données critiques dans un environnement sécurisé avec des solutions de dernière génération en matière d’équipement de data center.

Thibault Montagnard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here