Togo : A Kara, le PASA fait la visibilité des coopératives d’agriculteurs !

0
443

Par Impartial Actu le 21 Avril 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- En 2009, cinq femmes du quartier Lama-Feying à Kara (420 km au nord de Lomé) eurent la lumineuse idée de se mettre en une coopérative qu’elles dénommèrent « Essowaza » (Dieu a béni en Kabyè). Des années plus tard, la coopérative s’est agrandie ; à ce jour, elle compte 15 membres. Organisées sur le modèle d’une chaîne de valeur, les activités de la coopérative consistent en stockage de céréales qui sont ensuite transformées en farines puis en pain. En 2019, « Essowaza » décroche une subvention du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA).

« Nous faisons du stockage de céréales, nous produisons les farines de soja et de sorgho et les boulangères qui sont dans le groupe les achètent pour faire du pain », explique Béguédou Essohanam (photo), boulangère, trésorière de la coopérative.

Depuis sa création, la coopérative se débrouillait avec les moyens de bord jusqu’en août 2019 où elle obtient une subvention du PASA à hauteur de 3.500.000 (trois millions cinq cent mille) FCFA. Avec ce financement, la coopérative acquiert un pétrin et un laminoir, des équipements utilisés dans la boulangerie. « Lorsque nous allions dans les moulins à pétrin, on nous taxait sur le kg de farine de soja et de sorgho. Ceci nous a poussées à demander au PASA de nous payer ces équipements. Donc la direction de l’agriculture nous a fait appel pour les fonds compétitifs. Nous avons fait le projet et soumis au PASA. Quelque temps après, on nous a informées que nous étions retenus », raconte Béguédou Essohanam.

Le pétrin et le laminoir acquis avec le financement du PASA ont augmenté la capacité de transformation de la coopérative et naturellement ses chiffres d’affaires qui oscillent aujourd’hui entre 500.000 et 600.000 FCFA par mois. Trois emplois ont été créés dans la foulée. Un impact non négligeable donc sur les activités de la coopérative et sur les conditions de vie de ses membres. « Le PASA a permis notre visibilité dans la région. Nous-mêmes et notre voisinage bénéficions de ces équipements. Personnellement, mon mari est fier de moi et me félicite parce que mes activités sont porteuses », témoigne la trésorière de la coopérative.

Avoir plus de moyens pour acheter les matières premières et construire un grand magasin, telle est l’ambition de la coopérative pour les prochaines années.

Source Manationtogo.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here