Togo : Avec l’appui du PASA, la zone café-cacao connaît des transformations socioéconomiques perceptibles.

0
550

Par Impartial Actu le 25 Avril 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Au Togo, le secteur agricole en général et celui du café-cacao, est en pleine mutation. Grâce aux appuis techniques et financiers des partenaires en l’occurrence le PASA, portent leurs fruits sur le terrain. Des transformations socioéconomiques sont perceptibles dans la zone café-cacao notamment.

Ainsi, on observe une forte amélioration des capacités productives des plantations ainsi qu’une augmentation des tonnages de café et de cacao produits qui sont passés respectivement de 10.000 tonnes en 2012 à 13.000 tonnes en 2016 (selon le suivi statistique des plantations réalisé par la Direction des statistiques agricoles, de l’informatique et de la documentation, en abrégé DSID).

C’est ce qui a permis au Togo de lancer le 14 octobre 2019 sa campagne de commercialisation de treize milles (13.000) tonnes de café-cacao au titre de la période 2019-2020. Le ton a été donné à Kpalimé par le ministre en charge de l’agriculture, Noël Bataka et son collègue du commerce, Kodjo Adedze.

Cette campagne table sur 6 000 tonnes pour le cacao et 7.000 tonnes pour le café.

Après le coton, c’est le café et le cacao qui occupent la 2e et la 3e place des produits agricoles d’exportation au Togo. Ces 2 produits contribuent pour 1,2% à la formation du Produit intérieur brut (PIB) du Togo. Ces 2 produits occupent environ 32.000 producteurs.

Selon les responsables de cette filière, la campagne 2018-2019 a enregistré 40,5% de qualité supérieure et 59,5% de qualité courante pour le café et 78% de qualité supérieure et 22% de qualité courante pour le cacao. Ces quantités ont été exportées vers le Maroc, la Belgique, l’Allemagne, la France, l’Italie, Israël, l’Espagne et la Chine.

David Tisserand.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here