Togo : bientôt des pesticides biologiques moins toxiques

0
315

Par René DOKOU, le 1er décembre 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Des Experts issus des différents ministères du Togo, en charge de la question des pesticides et des produits chimiques étaient mercredi 1er décembre  2021, en atelier de formation sur le renforcement de la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam ténu à Lomé.

L’atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de Rotterdam sur la procédure de consentement préalable en connaissance de cause sur certains produits chimiques et pesticides dangereux qui font l’objet de commerce international.

Dix-sept ans après la convention de Rotterdam sur la commercialisation des produits chimiques et pesticides dangereux, aucune avancée substantielle n’a été retenue en terme de sa mise en œuvre. Pour pallier à ce manquement, le Togo décide de mener des actions concrètes.

Ainsi au cours des travaux de cette rencontre, les participants vont échanger de manière approfondie sur les causes réelles de ce gambardement, afin de prendre des actions idoines qui permettront de mieux gérer ces produits et les pesticides qui causent de risques sanitaires et environnementaux.

« Sur le terrain nous allons mener des actions de sensibilisation à l’égard des commerçants des produits chimiques et des pesticides. Et aussi, les utilisateurs finaux que sont les agriculteurs », a fait savoir Bafei Essolakina, Chef section des substances chimiques et matières radioactives au ministère de l’environnement et des ressources forestières.

Pour y arriver, le ministère de l’environnement et des ressources forestières a négocié avec la convention de Rotterdam et la FAO, un protocole d’accord pour une mise en œuvre pilote dans deux préfectures (Bassar et Moyen-mono).

Sur le terrain, les acteurs concernés seront sur formés et sensibilisés sur les bonnes pratiques de gestion des pesticides. Aussi, un réseau de collecte, d’analyse et de notification des impacts issus de l’utilisation des pesticides.

A terme l’objectif est de mettre à la disposition de la population des pesticides biologiques moins toxiques respectant la protection de l’environnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here