Togo : cession au secteur privé de tout ou partie des actions de l’État dans le capital du MIFA

0
79

Par la Rédaction le 17 juin 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Le gouvernement togolais a examiné mercredi 16 juin 2021 en conseil des ministres à Lomé, un projet de décret autorisant la cession au secteur privé de tout ou partie des actions de l’Etat dans le capital de la société « Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA S.A)».

C’est ce qu’indique le communiqué du conseil des ministres qui finalise ainsi le processus d’entrée au capital de deux nouveaux actionnaires, que sont PIA et ARISE Special Economic Zone. Le but poursuivi est de mieux mobiliser cet outil censé accompagner la stratégie de développement agro industrielle du pays, dans le cadre du développement de la Plateforme Industrielle d’Adétikopé.

Focus sur la genèse du MIFA S.A

Fondé sur le partage de risques, dès sa création, le MIFA a pour objectif de professionnaliser la filière agricole par la structuration des chaînes de valeur, d’augmenter le volume de financement alloué par les institutions financières au secteur et de développer les produits assuranciels et technologique innovants. Le Chef de l’Etat, Faure GNASSINGBE souhaitant toujours que le secteur privé local joue un rôle moteur dans la transformation de son pays, a fait que dès le départ, le capital social de ce Mécanisme a été composé par l’Etat et le secteur privé local.

Après quelques années de fonctionnement du MIFA, plusieurs défis restent à relever en lien notamment avec les ambitions et projets de notre pays. A titre d’exemple, comment s’assurer que la production locale soit augmentée dans des filières stratégiques afin de produire suffisamment de matières premières pour les usines qui veulent faire de la transformation.

Des sources renseignent que c’est pour répondre à ces enjeux que le Gouvernement a noué un partenariat stratégique avec PIA et ARISE Special Economic Zone pour que PIA puisse rentrer au capital du MIFA pour accélérer son développement et offrir des perspectives de marché aux agriculteurs.

« Ce partenariat vise à relever les défis rencontrés dans la mise en œuvre du mécanisme du MIFA SA notamment en matière de financement de l’agriculture en particulier la focalisation sur des filières prioritaires ; l’amélioration des revenus des producteurs et la fourniture en quantité suffisante de matières premières aux industries locales », a précisé le Communiqué du Conseil des Ministres de ce mercredi 16 juin 2021.

L’autre avantage de ce nouveau partenariat est que la stratégie se mets en place dans toutes ses composantes : les infrastructures ; l’énergie ; la formation et le financement.

A l’issue de cette décision prise ce jour en Conseil des Ministres, les actionnaires du MIFA SA sont désormais l’Etat togolais, la Fédération nationale des groupements de producteurs de coton (FNGPC), ARISE Special Economic Zone, PIA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here