Togo : Des mesures incitatives en gestation pour rendre la fonction enseignante de plus en plus attrayante !

0
425

Par Impartial Actu le 20 décembre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Le secteur éducatif togolais a connu deux voir trois plus tard des soubresauts, des revendications syndicales…. Loin de constituer une situation de tension, ces différents problèmes se sont survenus pour raisons de salaires un peu bas pour la profession enseignante. Le gouvernement en bon père de famille, n’est pas resté indifférent face à cette situation, qu’il a traité et résolu avec soin, en rendant la fonction enseignante plus attrayante qu’avant. Ceci grâce à la création des conditions incitative au profit de ce corps.

Depuis 2005, le gouvernement togolais mène des actions majeures dans le secteur de l’éducation, en créant des conditions incitatives, pour rendre la fonction enseignante non seulement attrayante, mais aussi qualitative. On peut parler entre autres de la revalorisation des salaires des enseignants dont l’accroissement du salaire brut de base, en 2015, était de 70,96% pour les plus hauts salaires (ancienne catégorie A1) et 114,51% pour les salaires les plus bas (ancienne catégorie C) ; ces taux sont nettement dépassés en 2016.

Par ailleurs, il est également instauré le payement permanent d’autres primes (rentrée, bibliothèque, incitation à la fonction enseignante). Autre mesure incitative, la création d’une coopérative d’épargne et de crédit des enseignants du Togo (COOPEC-ET) qui est opérationnelle depuis le 03 mai 2017.

Plusieurs autres actions non moins importantes sont encore dans le tuyau traduisant la préoccupation de l’Etat togolais de faire de l’enseignement un vrai levier de développement.

René DOKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here