Togo: Des plaidoyers pour une réforme agro-fonciere en cours d’évaluation à Lomé.

0
317

Impartial Actu le 24 juillet 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Du 23 au 24 juillet, les femmes agricultrices, commerçantes de produits agricoles, transformatrices des produits agricoles et restauratrices, se mettent ensemble autour d’une table ronde à Lomé pour échanger sur des questions relatives à l’accès de la femme à la terre.

Placé sous le thème : Réforme agro-fonciere au Togo : plaidoyer pour le développement économique de la femme dans le secteur de l’agriculture et de l’alimentation », cette rencontre a pour but de faire connaitre et renforcer, les politiques sectorielles intégrant des dispositions particulières pour des femmes dans les secteurs de l’agriculture, du commerce et de l’alimentation au Togo pour l’amélioration de leur productivité et l’accroissement de leur revenu.

Initiative du Réseau national des femmes agricultrices du Togo (RENAFAT), ce rendez-vous est effectif grâce à l’appui financier de la fondation Konard Adenauer stiftung (KAS) à travers son projet sous régional, « Un seul monde sans faim-droit foncier de la femme en Afrique de l’Ouest ». Elle sera ainsi un cadre idéal permettant aux participants de faire des réflexions dans le but de dégager un document de plaidoyer qui va apprécier les difficultés auxquelles font face ces femmes, et faire des propositions à l’endroit des décideurs.

Mme Bariétou AGRERE présidente de RENAFAT, estime que le secteur agricole emploie environ 96% des ménages en milieu rural avec près de 54% de la population actives. Pour elle, rendre utile et valoriser le rôle de la femme dans le ce secteur, à travers la recherche des solutions pour faire face à leurs difficultés et promouvoir leur développement économique, est une chose importante.

Représentant son ministre, Mme Kayi Aguey-Wognon, directrice des ressources humaine au Ministère de l’agriculture, de la Production Animale et Halieutique a tenu à encourager et féliciter l’initiateur de ladite rencontre.

Il est à noter que les discussions de cette rencontre de ces deux jours de table ronde devront permettre aux participants de finaliser un document final de plaidoyer qui devrait être adopté à la fin des travaux de cette table ronde et remis aux décideurs.

Désiré KOSSI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here