Togo: Des stratégies pour une meilleure appropriation des CARES!

0
321

Par Impartial Actu le 17 juillet 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Dans l’optique de diagnostiquer les problèmes, trouver des solutions et d’ouvrir la porte à d’autres membres du Comité d’Analyse et de Recherche Syndicale (CARES), un séminaire a été organisé du lundi 8 au vendredi 12 juillet 2019. À ce troisième séminaire national, les 15 syndicats issue des 4 organisations qui composent le CARES -Togo étaient tous représentés. Les travaux se sont déroulés sous le label du thème: « stratégies d’appropriation des CARES ».

Au total quinze membres du Comité d’Analyse et de Recherche Syndicales (CARES) du Togo, dont neuf nouveaux membres ont dans un premier temps, discuté autour des objectifs et stratégie de pérennisation des CARES du Togo; la présentation et l’évaluation des recherches de CARES; la présentation des résultats sur la responsabilité sociale des entreprises et les ACM. Et dans un second temps, les travaux ont été axés sur l’évaluation et input sur le processus d’élaboration du budget de l’État; la communication des résultats de l’action syndicale des CARES via les TICS. Les actions régionales dans le cadre du projet ont également été présentées aux différents participants.

Selon Boevi Kouglo Lawson Body économiste au CSI-Afrique et coordonnateur régional du projet CARES, les objectifs de ces travaux de 5 jours ont été atteints. Au terme des travaux une feuille de route a été élaborée, et le CARES est désormais ouvert à d’autres membres. Il est à noter que 9 nouveaux membres ont été formés. Il a par ailleurs donné les raisons motivant la mise en place du CARES.
« Le CARES est un comité mis en place par les 8 pays de l’UEMOA pour l’amélioration de la capacité d’intervention des syndicats dans l’espace sur les questions de politiques économiques et sociales. » a-t-il laissé entendre.

« Le CARES a pour mission, poursuit-il, de permettre aux organisations syndicales de participer au dialogue social sur des questions de développements économiques, et apporter des propositions de solutions pour l’amélioration des conditions des travailleurs et pour un meilleur développement dans les pays de l’espace UEMOA. C’est pourquoi les syndicats des différents pays ont convenu de travailler sur l’extension de la protection sociale. Donc sur ce sujet, ils doivent faire des recherches et mener des campagnes pour sensibiliser leurs membres, et organiser des pladoyers à l’endroit des décideurs. Les syndicats doivent aussi participer aux processus d’élaboration du budget par l’État. Voilà des actions que nous menons, ce qui nécessite des recherches. »

Mr Amakué Atchendé secrétaire général de l’UGSL et représentant des secrétaires généraux des syndicats, ayant personnellement présidé la cérémonie de clôture des 5 de jours de travaux n’est venu avec d’autres mots que ceux de félicitations et de réconfort à l’endroit des membres de CARES.
« C’est des mots de réconfort que je vous apporte de la part des autres secrétaires généraux que je représente ici. Que CARES, suite à ces travaux prend décolle à jamais. » a précisé le SG.

Le projet CARES est initié par la CSI-Afrique avec les syndicats français (CFDT et CGT) et l’appui de l’agence française de développement et l’Institut Belleville, autour de trois axes principaux : l’extension de la protection sociale étendu aux acteurs du secteur informel, l’amélioration de la gouvernance budgétaire dans les pays de la CEDEAO et de L’UEMOA, et la promotion de la responsabilité sociale dans les entreprises multinationales et des droits des travailleurs dans les pays de la CEDEAO.

Désiré KOSSI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here