Togo : Encore 6 mois d’état d’urgence sanitaire, Klassou toujours au poste.

0
283

Par la Rédaction le 16 Septembre 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- C’est unanimement que les députés à l’Assemblée Nationale ont donné mardi 15 septembre le quitus au gouvernement togolais à proroger l’état d’urgence sanitaire pour une durée de 6 mois et renouvelle l’habilitation donnée à ce gouvernement. Les travaux de cette plénière aboutissant à l’adoption de ces deux projets de loi se sont déroulés en présence du Chef du gouvernement Komi Sélom Klassou.

Face à la propagation de la pandémie au Covid-19 au Togo, les députés et le gouvernement se sont mis d’accord pour s’armer efficacement contre ce mal. Pour ce faire, les députés avec à leur tête Mme Yawa Tségan se sont retrouvés en séance plénière ce mardi 15 Septembre pour donner le « Ok » au gouvernement de poursuivre en toute quiétude l’état d’urgence sanitaire jusqu’au premier trimestre 2021. Ainsi le délai d’habilitation pour sa part a aussi été renouvelé.

Présent à la rencontre, le Chef du gouvernement, Komi Selom Klassou a rassuré les parlementaires de l’utilisation judicieuse des deux lois.
« Nous utiliserons ces deux outils juridiques dans le seul but d’apporter une réponse urgente coordonnée et d’envergure à la pandémie de Covid-19 », a-t-il laissé entendre.

Toujours suite cette autorisation reçue par son gouvernement pour poursuivre le travail bien fait en ce qui concerne la lutte contre le Covid-19, M. Komi Selom Klassou a une pensée particulière à l’endroit des victimes de ce mal et du personnel soignant.

« J’ai une pensée très émue à l’endroit de toutes celles et de tous ceux qui ont perdu leur vie à cause de la terrible maladie. Je présente au nom du Président de la République Faure Gnassingbé et du gouvernement nos sincères condoléances et notre profonde compassion aux familles éplorées », a-t-il souligné.

Avant d’ajouter que « Je voudrais en outre saluer l’action et l’engagement de toutes les personnes civiles et militaires qui se sont mobilisées notamment le personnel médical, en vue de sauver des vies tout en protégeant les plus vulnérables ».

Rappelons que la première loi d’habilitation a été votée le 27 mars 2020 au moment où le pays enregistrait 30 cas actifs au coronavirus et zéro mort. Au soir du lundi 15 septembre, 40 morts, 334 cas actifs et 1578 cas confirmés sont signalés par le site officiel du gouvernement.

D.K

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here