Présidentielle 2020 : Faure Gnassingbé confirmé contre vents et marées par la cour constitutionnelle.

0
264

Par Impartial Actu le 04 Mars 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- La dynamique Kpodzro et le définitif candidat malheureux de l’élection présidentielle du 22 février dernier, sont désormais devant une réalité immuable. Mardi dans l’après-midi, la Cour constitutionnelle a sans surprise proclamé Faure GNASSINGBE, comme le président de la République Togolaise. La cour constitutionnelle a au terme d’une session solennelle clôturé, la séquence des contentieux électoraux, en proclamant les résultats définitifs du scrutin.

En premier lieu, la cour a déclaré recevables les requêtes formulées par le candidat Agbéyomé KODJO, demandant l’annulation pure et simple du scrutin, et réclamant l’organisation des élections partielles dans une dizaine de circonscriptions électorales au nord du pays au motif de fraudes massives.

Les motifs évoqués restent le bourrage d’urne, le faux en écriture publique, des voix de faits exercés sur les délégués de l’opposition et leur expulsion des bureaux de vote. Statuant en dernier ressort, la cour constitutionnelle a rejeté ces requêtes pour absence de preuve ou manquant suffisamment de moyens probants.

Mais malgré, la non recevabilité des requêtes du Sieur Agbéyomé Kodjo, la cour constitutionnelle a procédé à un réajustement des résultats provisoires donnés par la CENI le 23 février dernier.

Par conséquent, le candidat sortant Faure Gnassingbé qui selon les résultats de la CENI s’en sortait avec un score de 72,36%, se retrouve en fin de compte avec un score final de 70,78% des suffrages suivi d’Agbéyomé KODJO 19,46% et Jean-Pierre FABRE 4,68%. Tchaboré GOGUE est classé 4ème avec 2,40%, alors que Komi WOLOU est crédité de 1,20% ; William KOUESSAN obtient 1,20% et Tchassona Traoré a 0,68%.

Sur la base de ces résultats définitifs proclamés par la cour constitutionnelle, ce mardi 04 Mars 2020, le Président réélu Faure Gnassingbé, brigue à nouveau un mandat de cinq (05), qui connaîtra son terme en février 2025.

Le nouveau président réélu, va sans doute prêter serment les jours à venir devant la même cour.

Marcel Cassanova.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here