Togo : le Fonds Vert Pour le climat, valide 3 notes conceptuelles

0
190

Par la Rédaction le 8 Octobre 2020

Written by Désiré Kossi

(IMPARTIAL ACTU)- Il s’ est ouvert à Lomé, le mardi 6 Octobre un atelier de renforcement des capacités des acteurs sur l’élaboration des notes conceptuelles du Fonds Vert pour le Climat. La cérémonie d’ouverture des travaux de cet atelier a connu la présence d’un patère de personnalité. Elle a été présidée par le directeur de l’environnement, représentant le ministre de l’Environnement du Développement Durable et de la Protection de la Nature.

L’objectif de cet atelier est de formater les acteurs sur le montage des projets et valider les trois notes conceptuelles portant sur le fonds vert pour le climat (FVC).

Avec pour mandat, d’ apporter son appui financier et technique aux pays partis à la convention, surtout les pays en développement dans leur quête de développement sobres en carbone et résilience en climat, le Fonds Vert pour le Climat est un mécanisme financier de la convention cadre des nations unies sur les changements climatiques.

Et dans cette lignée il est de l’initiative de ces pays de monter des projets pour soumettre aux financements de ce mécanisme financier. Et le Togo ne fait pas d’exception. Pour répondre à ces aspirations le Togo dans cette perspective a initié trois notes conceptuelles.

En effet, dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme pays qui a été élaboré ces trois notes conceptuelles portent essentiellement sur trois (3) régions. À savoir la région ouest des plateaux, la région Centre, Kara et la région des savanes.

Selon M. Esso-Sam Agrignan, point focal du Fonds Vert pour le Climat au Togo, la première note conceptuelle qui porte sur la région ouest des plateaux consiste essentiellement à renforcer la résilience des agroforêt des cafés et cacao.
« Le constat est que ces agroforêt subissent les aléas climatiques, donc il va falloir un peu apporter de l’appui à ces producteurs et aux echosystemes dans lequel se développent ces agro-forèt », a-t-il laissé entendre.
L’aspect visé dans la deuxième note conceptuelle porte sur l’agriculture intelligence face au climat dans la zone centrale et Kara.
Et pour boucler la boucle, la troisième note conceptuelle situant dans la région des savanes, porte essentiellement sur la résilience de l’agriculture mais centrée sur le maraichage.
« Une fois la terre récupérée, dans cette zone elle sera destinée au maraichage », a précisé le point focal du Fonds Vert pour le Climat au Togo.

« Mais au cours de nos consultation, il s’est apparu qu’il y a une autre demande qui s’est faite et nous sommes en train de réfléchir à cela ; il s’agit de ‘climate smart village’ et la stratégie sera aussi de passer par la consultation des acteurs », a conclu M. Agrignan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here