Togo / HCRRUN : Début effectif de la 2ème phase du programme de réparations.

0
281

Publié le 27 novembre 2018.

(IMPARTIAL ACTU)- Début effectif ce mardi 27 novembre 2018, de la deuxième phase de la mise en œuvre du volet indemnisation du programme de réparations, entamé par le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité nationale (HCRRUN) depuis l’année dernière. Le coup d’envoi de cette deuxième phase du processus de réparation des dommages aux victimes vulnérables des troubles sociopolitiques a été donné par Mme AWA NANA DABOYA présidente du HCRRUN, au cours d’un point de presse de lancement.

Contrairement à la première phase du processus qui a roulé sur un budget de 2 milliards, une enveloppe de 5 milliards FCFA a été débloquée par l’État togolais, pour le compte de la deuxième phase qui a démarré ce mardi. Une enveloppe qui servira de donner le sourire à environ 444 victimes vulnérables.

La répartition des 444 victimes vulnérables est faite comme suit
– 123 pour la période 1958 à 1989
– 268 pour la période 1990 à 2004
– et le reste concerne les victimes de 2005, du fait qu’elles n’ont pas été retrouvées au cours de la première étape.

La réparation touche deux aspects : une prise en charge psycho-médicale et une indemnisation pécuniaire symbolique. Les conditions de réparations sont fixées par la CVJR, en tenant compte du degré de préjudice subi.

Toutes les victimes vulnérables concernées par cette deuxième phase du processus de réparations du HCRRUN, ne seront pas prises en charge de façon concomitante. La deuxième phase va se dérouler comme la première et par vagues. C’est donc la première vague qui a démarré ce 27 novembre et prendra fin le 30 du mois. Elle concerne les victimes vulnérables de Lomé-commune. Les autres vagues suivront à la suite de la première.

Présente à la cérémonie de démarrage de cette deuxième phase du processus de réparations, cérémonie qu’elle a d’ailleurs présidée la Présidente du HCRRUN, AwA Nana Daboya, a exhorté toutes les victimes à adopter des comportements de sagesses et de patience.

« L’Etat, à travers le HCRRUN, ne laissera personne en marge du processus en cours. Je convie tous les acteurs impliqués dans ce processus à plus d’imagination et de créativité afin d’apporter le réconfort et le soulagement souhaités à ces compatriotes qui souffrent dans leurs chairs et leurs âmes »., a-t-elle indiqué.

Notons que sur les 2475 victimes vulnérables prévues pour ce programme de réparations, 2510 victimes ont été indemnisées lors de la première phase qui a pris fin le 17 septembre 2018, sur une bonne note.

René DOKOU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here