Togo/J2PE: Un Réseau de Journalistes Panafricains pour la paix et la non-violence électorale, porté sur les fonds baptismaux à Lomé.

0
550

Publié le 06 Novembre 2018.

(IMPARTIAL ACTU)- A l’orée des élections locales, législatives, et présidentielles qui s’annoncent, le peuple togolais se doit de cultiver dans une approche participative, les notions de paix et de non violences. Cette démarche ne peut être avantageuse que dès qu’elle épouse la politique de la synergie d’actions positives pour la promotion de la non-violence, du vivre ensemble et de la paix sociale au Togo et en Afrique.

Conscients du besoin de la stabilité sociopolitique, au Togo à quelques mois des joutes électorales, des professionnels des médias du Togo se sont regroupés en un réseau, dénommé ‘Réseau des journalistes panafricains’ , porté sur les fonds baptismaux mardi 6 Novembre 2018 à Lomé. C’était au cours d’une cérémonie de lancement officiel que l’information annonçant la création du réseau des journalistes Panafricains pour la paix et la non-violence électorale en abrégé J2PE, a été donnée.

Alors que le Togo se prépare activement pour les élections législatives le 20 décembre prochain, dans une atmosphère qui ne dit pas son nom, un certain de nombre de journalistes regroupés au sein d’un réseau panafricain denommé Journalistes Panafricains Pour la Paix et la non-violence Électorale (J2PE) se sont décidés à se lancer dans la lutte pour la promotion de la paix et la non violence.

Avec à sa tête El-hadj Moshood KOUKARI, ce réseau se veut essentiellement de sensibiliser, former et informer sur la problématique de la violence, la promotion de la paix au Togo et en Afrique et sensibiliser sur la citoyenneté par la vulgarisation des textes sur le développement.

Le premier responsable dudit réseau a dans son allocation rappelé l’important rôle que doivent jouer les médias dans les moments critiques dans un pays.
« Dans un contexte de la recrudescence de la violence et la fragilité de la paix, les médias ont un rôle considérable à jouer dans la résolution des crises sociopolitiques « , a laissé entendre, EL Hadj Moshood Boukari, président du réseau J2PE.

« Au-delà de notre mission poursuit-il traditionnelle qui est celle d’informer, d’éduquer et de divertir, le journaliste de nos jours doit être un artisan de la paix « , a-t-il ajouté.

Plusieurs représentants des institutions de la République dont, celui du ministère de la sécurité et de la protection civile ont pris part à la cérémonie de lancement officiel de J2PE.

« Le ministère de la Sécurité en particulier accorde beaucoup d’importance à ce réseau qui vient d’être mis en place et qui vise à prôner la paix et la non-violence mais aussi qui veut faire en sorte que les problématiques liées aux périodes électorales soient bien comprises par les populations afin d’éradiquer les violences. Il n’est un secret pour personne que les périodes électorales sont souvent émaillées de violences et si des bonnes volontés se mobilisent pour sensibiliser les populations, c’est vraiment une initiative à saluer « , a indiqué BARAGOU Bamama, représentant du ministre de la Sécurité et de la protection civile.

Désiré KOSSI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here