Togo: La C14 annonce plusieurs jours de manifestations synchronisées pour faire obstacle aux législatives du 20 décembre

0
414

Publié le 05 décembre 2018.

(IMPARTIAL ACTU)- Alors que les campagnes électorales ont timidement démarré le mardi 4 décembre, la coalition des 14 partis politiques de l’opposition n’a pas seulement opté pour le boycott mais compte fermement empêcher la tenue du scrutin du 20 décembre prochain.

Face à la presse ce mercredi 5 décembre, les responsables des 14 partis politiques de l’opposition déjà absents sur la liste des candidats en course pour les législatives prochaines, ont ouvertement étalé aux yeux du monde leur stratégie pouvant empêcher le supposé coup de force électoral orchestré par le pouvoir RPT/UNIR.

La coalition compte utiliser les moyens dont elle dispose pour empêcher les élections législatives du 20 décembre. Pour se faire, celle-ci convie les populations à des manifestations synchronisées les 8, 10, 11, 12 13, 14 15 , 16 et 17 prochains dans toutes les grandes villes du Togo et sur l’ensemble du territoire national. En prélude à ces marches, la C14 compte organiser une caravane le 6 décembre. Laquelle caravane va sillonner Lomé et les autres villes de l’intérieur accompagnée de prières musulmanes le 7 décembre.

« Les élections prévues le 20 décembre constituent un grave danger pour le Togo. Elles ne doivent pas voir lieu. En conséquence, la coalition invite les corps organisés et toute la population togolaise à manifester de la meilleure manière possible leur rejet du coup de force électoral en cours « , lit-on dans la déclaration liminaire de la C14.

La coalition prévient par ailleurs le gouvernement contre l’usage de la force et présente ses manifestations comme des démonstrations pacifiques.
« Ce que le régime veut, c’est la confrontation. Mais nous n’irons pas sur ce terrain. Nous appelons à des manifestations pacifiques. Mais si le pouvoir opte pour la violence il aura des conséquences cette fois-ci. Le régime sera vu par les yeux du monde ». a précisé Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la coalition des 14 partis de l’opposition.

Rappelons que le ministre de la sécurité et de la protection civile Yark Damehame a, lors de ses dernières sorties médiatiques tenue à mettre en garde tout citoyen ayant l’intention d’empêcher ces élections.
« Nous pouvons vous permettre de boycotter les élections car nous sommes en démocratie. Mais les empêcher, vous serez face à la loi. » a-t-il déclaré.

Julien Maréchal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here