Togo : la CNLPAL en action pour une feuille de route sur la gestion des Armes et Munitions

0
456

Par René DOKOU, le 30 novembre 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Une réunion sur l’évaluation nationale de base de la Gestion des Armes et des Munitions (GAM) et des Cadres de la République togolaise a ouvert ses portes mardi 30 novembre à Lomé. Elle se tient du 30 novembre au 03 décembre 2021 et réuni, des experts venus des Nations-Unies, de la CEDEAO ainsi que des hauts gradés de l’armée togolaise et des représentants des services de sécurité concernés.

De fait, la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a adopté en 2020, une feuille de route de cinq ans (2021-2025) relative à la gestion des armes et munitions dans son espace. Corrélativement à cette feuille de route, l’institution communautaire a adressé une recommandation au Togo visant à procéder à une évaluation de base de la gestion des armes et munitions sur l’ensemble de son territoire.

D’où cette rencontre de quatre jours, qui se veut un cadre du donner et de recevoir pour asseoir une stratégie sécuritaire efficace et solide bénéfique pour le Togo. Ceci dans le but de faire face aux éventualités de menaces terroristes et à la diversion des armes et munitions dans la sous-région.

Une Pléiade de sujets sont au centre des discussions et vont graviter autour des modules choisis minutieusement. Concrètement les travaux de cette réunion vont s’appesantir sur (i) les présentations nationales sur le cadre, la stratégie et le plan d’action existants de la GAM, l’examen des priorités, besoins, vulnérabilités et défis de la GAM, les présentations nationales sur l’assistance internationale, la présentation internationale de l’assistance dans la gestion des armes et des munitions et l’examen de l’assistance procurée et les résultats des activités; (ii) les présentations nationales sur les leçons apprises et les besoins, l’examen du cadre d’assistance de la gestion des armes et des munitions, les leçons apprises et partage d’expériences ainsi que l’identification des domaines qui requièrent plus d’assistance ; les présentations nationales sur les structures institutionnelles, la structure institutionnelle régissant la gestion des armes et des munitions et modélisation des parties-prenantes; (iii) la définition des objectifs désirés au niveau national de gestion des armes et des munitions et élaboration d’une feuille de route Définition d’un objectif stratégique.

Selon Mohamed Coulibaly, Chercheur à l’Institut des Nations-Unies pour la Recherche sur le Désarmement (UNIDIR), l’évolution de base est un exercice de point de référence permettant d’établir les capacités et pratique pour évaluer les procédures et systèmes en place au niveau national. Elle se fait par rapport à la gestion des armes et munitions et conformément aux standards internationaux en la matière.

L’évaluation fait partie affirme Mohamed Coulibaly, du programme de recherche de l’Institut de Nations Unies pour la recherche sur le désarmement (UNIDIR), intitulé « Renforcement des politiques et des pratiques en matière de la GAM : approches nationales et sous-/régionaux ». Un projet spécifique de l’UNIDIR et soutenu par le gouvernement d’Allemagne.

« Cet exercice va nous permettre d’avoir un point de référence et des recommandations pour une feuille de route pour le Togo. C’est est un pays qui considère que la question de contrôle des Armes légères de petits calibres est très importante, pour la paix et la sécurité non seulement dans sa juridiction mais également dans la sous-région », a-t-il dit.

Au terme des travaux de cette rencontre, la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de Petits Calibres, va déterminer un plan national d’actions avec la participation de l’ensemble des parties prenantes, pour faire face aux nombreux défis liés à la prolifération des armes légères et de petits calibres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here