Togo: La problématique de l’engagement des femmes dans la sphère politique.

0
246

Publié par Woditè DOKOU le 14 juin 2018

(Impartial Actu) Le Togo à 27ans de marche vers la démocratisation. Ce processus fait de haut et de bas est loin d’avoir fait de l’ensemble des togolaises, des citoyens des Hommes qui ne méritent pas la qualification de démocrates.

L’engagement dans la vie associative est tout aussi difficile que celui dans l’arène politique. Comble de tout, les femmes, quoique numériquement imposantes sont quasiment absentes à des postes de responsabilité. Pourtant un événement déterminant pour l’avenir du pays se pointe à l’horizon. Il s’agit des élections locales et législatives, auxquelles une grande partie du peuple, voudra voir une frange importante de femmes être représentée.

Depuis le vent de l’Est c’est à dire les années 90, l’engagement dans la vie associative et politique soufre d’une carence qui ne dit pas son nom, car n’ayant pas connu un renouvellement de la classe politique dans laquelle, le togolais pourrais participer à la construction d’un pays où, les femmes peuvent prendre le devant et s’imposer. Historiquement Seuls les hommes, ont, et font leur « One man show », à la tête des grandes institutions du pays

Selon les investigations faites par des experts en la matière, plusieurs raisons motivent cette réticences des femmes africaines en général et togolaiss en particulier, à la chose politique.
D’une part, la politique est considérée par les elles comme l’apanage des hommes, un terrain à haut risque, voire de mort.
D’autre part, l’histoire révèle que depuis l’avènement de Adam et Ève, la femme est une partie de l’homme , donc inférieure à ce dernier. Toutes ces idées doivent venir des hommes, on dirait l’épée de damoclès qui leur permet de se partager la sphère politique sans les femmes.

Ce que nous devons savoir ou faire c’est de s’inspirer du modèle des pays scandinaves ( Norvège, Finlande…) qui ont vite compris et composé avec les femmes et dont les résultats sont flagrants dans tous les compartiments en matière de développement.

Ceci nous amène à lancer un appel vibrant aux hommes politiques des pays africains et surtout de notre pays le Togo de faire preuve de volonté et de confier certains postes stratégique aux femmes pour une expérience politique dans notre pays.

Au-delà de tout la femme doit prendre sa responsabilité et s’engager dans la vie associative à travers l’exercice de la marche républicaine que propose par exemple, le mouvement génération Togo( MGT). Une proposition qui selon les responsables de ce mouvement permettrait à la femme d’avoir un parcours associative bien remplie avant son positionnement en politique.

Ben TCHA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here