Togo : le CACIT mobilise toute l’Afrique pour un plaidoyer contre la torture des migrants !

0
461

Par Impartial Actu le 20 décembre 2019

(IMPARTIAL ACTU)- La première rencontre du groupe de travail sur la migration et la torture en Afrique s’est tenue à Lomé du 16 au 17 décembre derniers sur initiative, du Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) et de l’Organisation Mondiale contre la Torture (OMCT).

L’Objectif de cette rencontre, selon Gislain Nyaku, est de lancer la réflexion, de poser les bases pour pouvoir commencer les recherches et d’avoir de la documentation fiable qui doit servir à faire progresser la question de la migration et de la torture au niveau de l’Afrique.

Le Directeur Exécutif du CACIT, M. Ghislain koffi NYAKU a indiqué dans ses explications sur la question que , la rencontre s’est tenue dans de bonnes conditions, et dit-il, c’est dans une satisfaction totale que les différentes délégations, vont rejoindre leurs pays respectifs. Mais il n’oublie pas de mentionner que plusieurs défis restent à relever

« C’est un grand succès pour pour nous de lancer cette discussion afin de nous mettre d’accord sur les grandes pistes, les grands sujets à aborder plus profondément », a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter que :  » Nous venons de lancer quelque-chose qui a pris et maintenant il faut maintenir la flamme ».

Pour finir le directeur exécutif a souligné que c’est maintenant que le travail va commencer et aura besoin de l’implication et de l’engagement de tous ( les médias, la société civile elle même, les chercheurs universitaires…)

Gerald Staberock, secrétaire de l’OMCT a pour sa part salué l’engagement du CACIT dans la lutte contre la tortue et la promotion des droits de l’homme. Pour lui la rencontre de Lomé répondait au besoin de regrouper les mouvements des droits de l’homme pour cerner la problématique de migration torture.

« Je crois qu’il est important que la torture soit reconnue comme un problème majeur dans le contexte migratoire pour qu’on ait une autre politique à son égard », a laissé entendre le Secrétaire général de l’OMCT, Gerald Staberock.

Soulignons que le groupe de travail, qui s’est réuni à Lomé, est composé des agents qui travaillent sur la situation des migrations et sur des situations de la torture. Ils ont accès direct à des situations difficiles et des victimes qui sont concernées par cette situation.

Désiré KOSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here