Togo : Le MIFA, une valeur ajoutée pour la phase pilote des agropoles ?

0
276

Par Impartial Actu le 27 Mai 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Ces dernières années, l’on a eu droit à une succession de projets innovants au Togo. Et ces projets se complètent quasiment dans leur mise en œuvre. Le tout dans l’unique but de corriger les carences économiques dont souffrent les populations.

Pour commencer , les régions des Savanes, Kara, Centrale et Plateaux ont une population exclusivement agricole qui ont pris du poil de la bête ces dernières années grâce au soutien des autorités qui ont mis en place le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques (Mifa SA) ainsi que d’autres projets non moins importants.

Ainsi, peu après sa transformation en S.A., le MIFA se propose de disposer d’une base de données des différents acteurs intervenant dans le secteur agricole, en vue de structurer les chaines de valeur agricole.

Avec les résultats tangibles de sa phase pilote qui a duré six mois, de juin à décembre 2018, le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques s’impose comme l’initiative la plus radieuse du moment.

Ses performances au cours de cette période sont éloquentes : près de 15.000 emplois directs et indirects créés dans le secteur agricole, 20 coopératives formalisées, 1,1 milliard FCFA de financement obtenu des banques et le taux d’intérêt des crédits bancaires qui a diminué de 15% à une moyenne de 8,75%.

Première conséquence immédiate, le Fonds international de développement agricole (FIDA) apporte son soutien au MIFA avec la signature d’une convention de 20,2 milliards FCFA sur six années pour la mise en œuvre du ProMIFA, programme d’appui au MIFA.

Ce programme qui a effectivement démarré en juillet 2019 et qui a contribué à la création de 40.000 emplois, a trois composantes : appui technique au développement des chaînes de valeur agro-pastorales et à l’accès au marché, appui au développement des produits et services financiers et appui institutionnel au MIFA pour la coordination et la gestion du projet

Le MIFA, une valeur ajoutée au projet pilote de croissance agricole !

Pour rendre prospère l’industrie agroalimentaire, le pays s’est doté d’un projet pilote d’agropole dénommé « pôle de croissance agricole », qui rime très bien avec l’essence du MIFA.

Celui-ci vient en effet accroître les chances de tenir le pari, du développement du secteur agricole au Togo. Raison pour laquelle des fonds ont été mobilisés et sont destinés à soutenir le projet, lequel vise à soutenir les agriculteurs, à rehausser la compétitivité du secteur et à garantir la sécurité alimentaire sur l’étendue du territoire.

De fait, la mise en place des agropoles permettra aux régions de résister, entre autres, aux caprices de la nature, en particulier en période de sécheresse. Un objectif qui ne sera pas atteint sans l’aide technique et financier du MIFA.

Des infrastructures logistiques seront construites dans ces régions et faciliteront la mise en place de parcs agro-industriels (électrification, eaux, télécommunication).

Ceci aidera les petits agriculteurs et les gros investisseurs du secteur agricole à poursuivre sans difficultés majeures leurs activités ou leurs investissements. Des ambitions nobles qui se retrouvent dans le champ technique du MIFA.

Il faut rappeler que le gouvernement togolais a mobilisé 38 milliards de francs CFA pour la phase pilote des agropoles mise en œuvre à Kara. Son objectif est de développer dix (10) agropoles à l’horizon 2030 et de lancer deux (02) autres projets au cours des trois (03) prochaines années.

Aaron Roland

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here