Togo: Le taux d’insécurité a grimpé en 2017.

0
457

Publié par Impartial Actu le 20 janvier 2018

L’année 2017, a été marquée sur le plan sécuritaire par un nombre de plus en plus croissant d’accidents de la route que par la criminalité.

Sur le plan de la sécurité routière et ferroviaire, les services de la police et de la gendarmerie nationales ont enregistré au deuxième semestre de l’année 2017, 2622 cas d’accidents, dont 265 morts et 3379 blessés. Mais comparativement au premier semestre, le nombre de cas d’accidents enregistrés est de 2900, dont 386 morts et 5331 blessés. Ce qui démontre que la tendance des accidents a baissé au deuxième semestre. Au total les services de la police et de la gendarmerie ont enregistré 5181 cas d’accidents, dont 8624 blessés et 580 morts en 2017.

Selon le ministre de la sécurité et de la protection civile le colonel Yark DAMEHANE, le nombre d’accidents enregistrés au cours de l’année 2017, est le plus élevé des trois dernières années (de 2015 à 2017). Pour le ministre, malgré les efforts des pouvoirs publics pour diminuer les accidents de la route, les chiffres ne cessent de grimper.

« On va d’ores et déjà être plus sévère en ce qui concerne les sanctions », a-t’il indiqué.
« Les principales causes des accidents sont l’excès de vitesse, défaut de maîtrise, dépassement défectueux, non respect des feux de signalisation.. », a-t’il poursuivi.

Son collègue des infrastructures et des transports, Ninsa Gnonfam, pense que l’âge de la plupart des véhicules qui pratiquent les routes togolaises n’est pas récent, ce qui occasionne le plus souvent des accidents.

Le deuxième facteur d’insécurité détecté est la criminalité. En effet le braquage et les tentatives de vol à mains armées, ont occasionné 13 morts. 91 cas de morts par noyade et 10 cas de morts par foudroiement ont été enregistrés.

Le récapitulatif des saisies en 2017, démontre que 2092,103 kg de drogue, 2354,74 kg de médicaments illicites, 7,80 kg de psychotropes (tramadol), 640025 litres de carburants frelatés, ont été saisis.

Tous ces chiffres ont été rendus publique, lors d’une conférence presse tenue le vendredi 19 janvier 2018, par les ministres Yark DAMEHANE de la sécurité et de la protection civile, et Ninsao Gnonfam des infrastructures et des transports.

René DOKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here