Togo : les vrais dessous de la visite des prélats au domicile de Kodjo enfin dévoilés !

0
669

Par Impartial Actu le 16 Mars 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Loin d’une démarche qu’on peut qualifier de soutien à l’archévèque Fonoko Kpodzro, la visite d’une dizaine de prélats conduits par Nicodème Barrigah, au domicile du candidat malheureux à la dernière élection présidentielle KODJO, a un but bien précis.

Contrairement aux informations vulgarisées sur les réseaux sociaux, la visite de cette délégation de prélats au domicile d’Agbéyomé Kodjo, vise à convaincre leur aîné Kpodzro à éviter de franchir le Rubicon, en abandonnant sa démarche visant à défier l’autorité de l’État.

En effet, des sœurs religieuses et une forte délégation de prélats, notamment monseigneur Nicodème Barrigah, le père AFOGNON etc… ont rendu visite à monseigneur kpodzro au domicile du président Agbeyomé KODJO dimanche 15 mars 2020 aux environs de 16 heures (heure de Lomé).

Contrairement à ce que peut laisser croire cette initiative, elle se veut uniquement une opportunité, pour ces prélats de visiter leur aîné Mgr Kpodzro qui séjourne depuis quelques jours au domicile de son protégé Agbéyomé Kodjo. ”Nous sommes allés saluer Mgr Kpodzro. Ce qui est notre droit. Étant logé dans la maison d’Agbéyomé, il est normal que nous le saluons ainsi que sa famille et ceux qui y étaient sans oublier les forces de l’ordre et de sécurité.” a déclaré le Révérend-Père Marie-Charnel AFOGNON, séance tenante.

Ainsi selon les informations qui sont parvenues à la rédaction de Impartiaactu.info, la visite des prélats n’a aucunement rien avoir avec la grande messe qui s’annonçait au domicile du président KODJO, et qui devrait avoir lieu mardi à partir de 18h30.

Selon certains bruits de couloirs, l’église catholique du Togo avec à sa tête l’archévèque en-tête Monseigneur Nicodème Barrigah, a déjà amorcé une démarche de règlement à l’amiable des bévues causées par l’archévèque émérite Mgr Kpodzro et son poulain et candidat malheureux Kodjo à l’élection présidentielle du 22 février dernier, Agbéyomé Kodjo.

« L’église catholique avec l’archevêque en-tête à entrepris depuis mercredi 11 Mars dernier des démarches envers le gouvernement dans le cadre d’un apaisement politique », apprend t’on des indiscrétions.

Au regard de tout ce qui se passe, la question que le commun des mortels se pose est de savoir, si l’église catholique, ne serait-elle pas en train d’implorer la tolérance de Gnassingbé en faveur du clan Kpodzro/Agbéyomé ?

Plus d’informations dans les heures à venir.

Étienne SABRE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here