Togo: Les cadres du secteur d’assurance à l’école du processus d’élaboration des États financiers vie et non vie.

0
473

Publié le 08 octobre 2018.

(IMPARTIAL ACTU)- Une trentaine de cadres des sociétés d’assurance du Togo, participent du lundi 08 au vendredi 12 octobre 2018 à Lomé, à un séminaire de formation sur l’élaboration des états financiers. Les travaux de cette rencontre organisée par la direction nationale des assurances sous la houlette du ministère de l’économie et des finances, vont se dérouler sous la coupole du thème : « Élaboration des États financiers vie et non vie ».

Les échanges de ce séminaire vont s’articuler autour des dispositions juridiques mises en place par le législateur CIMA(conférence inter-africaine des marchés d’assurance), qui exige que les promesses faites par les compagnies d’assurance à leurs assurés soient évaluer. Les cinq jours de travaux permettront de façon succinte a avoir une idée correcte des engagements pris par les compagnies d’assurance togolaise, afin de vérifier s’il y a des actifs qui couvrent ces engagements.

« Le métier d’assurance est un métier qui est vraiment basé sur beaucoup d’aléas, et il faut qu’il ait un certain nombre d’États financiers, pour pouvoir à chaque instant détecter les difficultés qui pourraient impacter l’activité d’assurance », a indiqué Kouakou Richard contrôleur des assurances à la direction nationale des assurances de Côté-d’ivoire, et formateur au séminaire.

Les cadres des sociétés d’assurances du Togo, seront au fil des travaux de ce séminaire outillés sur tout ce qui est état financier, notamment les états statistiques, les états CIMA, et les états de solvabilité pour pouvoir les amener à analyser l’activité d’assurance. Le point le plus important que les participants devront maîtriser au sortir de ce séminaire est, le régime des sanctions pris par le conseil des ministres de l’assurance en avril 2018 et rentré en application le 1er octobre.
« Le régime de la sanction stipule clairement que les compagnies qui ne vont pas fournir des états financiers seront exposées à des sanctions. C’est d’ailleurs ce pourquoi le présent séminaire est d’une importance capitale », a précisé Mr Kouakou Richard formateur au séminaire.

Selon SIMYAGNA Paziwèdon inspecteur des assurances et représentant du ministre de l’économie et des finances à la cérémonie d’ouverture des travaux de cette rencontre, contrairement aux entreprises commerciales ordinaires, les sociétés d’assurances présentent des opérations dont le cycle de production est inversé. Il précise que la société d’assurance en s’engageant sur un risque ne sait pas d’avance combien coûtera le sinistre quand le risque sera réalisé. C’est selon lui pour ce souci que le ministre de l’économie et des finances, a jugé utile d’autoriser la tenue de ce séminaire pour outiller les cadres du secteur des assurances togolais, à l’élaboration correcte des états statistiques.

« Nous nourrissons le vœu qu’au terme de cette rencontre de formation, que la capacité des cadres des assurances du Togo soit renforcer. Afin que lorqu’ils élaboront à la fin de l’années ces états statistiques, ils puissent rétracer les données fiables pour servir de contrôle pour des résultats plus satisfaisants », a-t-il circonstancié.

René DOKOU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here