Togo : réception du 1er lot de vaccins anti-Covid-19

0
260

Par la Rédaction le 8 Mars 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Le Togo a réceptionné le dimanche 7 mars 2021 les premières doses de vaccins anti-COIVD-19. Ce qui entraîne par ricochet le début de la campagne nationale de vaccination contre la pandémie.

Il s’agit d’un premier lot de 156.000 doses de vaccination anti-Covid-19 dans le cadre de l’initiative Covax.

L’arrivée de ce premier lot de vaccins constitue un grand pas dans la riposte face à la pandémie de COVID-19, eu égard à la situation de plus en plus préoccupante de l’évolution de la pandémie depuis janvier 2021.

Le plan de déploiement du vaccin élaboré par le Togo a été approuvé par l’initiative COVAX. Le Gouvernement togolais salue à sa juste valeur l’arrivée de ce premier lot de vaccins de l’Initiative COVAX qui constitue une importante étape dans la lutte menée contre la Covid-19 au Togo sous la haute impulsion du Chef de l’État.

En effet, la vaccination vient s’adosser à l’arsenal des mesures prises depuis plus d’un an, sous le leadership du Chef de l’État, pour faire face à cette pandémie et à ses conséquences, tant dans la prévention que dans le traitement, qu’elles soient juridiques, institutionnelles, sanitaires, sociales et économiques.

Ce premier lot de vaccins sera administré à l’ensemble du personnel de santé et à une partie de la population de 50 ans et plus résidant dans le Grand Lomé. Le Gouvernement invite par conséquent ces deux cibles à se rendre à partir du 10 mars sur les sites .dont la liste sera communiquée ultérieurement, pour se faire vacciner.

Le Gouvernement remercie sincèrement tous les donateurs, tous les partenaires et tous ceux qui ont contribué de diverses manières à la conception et à la mise en oeuvre de cette initiative, et reste convaincu que cette étape n’est que la première d’une longue série devant permettre d’endiguer la pandémie au Togo.

Ainsi, la campagne de vaccination sur la terre de nos aïeux vise deux objectifs. Il est premièrement question de diminuer la charge de la maladie, en prévenant notamment les cas graves et les décès, par ricochet la surcharge hospitalière. Et deuxièmement, elle vise à réduire les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire.

La vaccination contre le Covid-19 se fait en deux phases. Une première injection intramusculaire dans le bras se fem à la première phase (1 dose), suivie d’une seconde après un délai de trois à quatre semaines (2′ dose).

Les Vaccins disponibles dans les laboratoires, où plusieurs types de vaccins sont fabriqués.

On peut entre autres citer : ARN messager (Pfizer/BioNTech), ARN Messager mRNA-1273 (Moderat), Vecteur viral Adenovirus (Astm Zenea), Vecteur viral Adenovirus (Spoutnik V), Virus inactivé (SinoVac), Virus génétiquement modifié (Johnson and Johnson). Et leur efficacité varie entre 66 et 95%.

La campagne ne concerne pas toute la population. En effet, les premières cibles prioritaires sont : les personnes prioritaires à vacciner, l’ensemble du personnel de santé en raison de sa vulnérabilité, les personnes âgées de 50 ans et plus, les personnes vulnérables résidant dans le Grand Lomé (profectures du Golfe et d’Agoč), les age prése des maladies comme l’hypertension artérielle, le diabète, le VIH, le cancer et l’insuffisance rénale chronique.

Cette livraison qui fait partie d’une première vague de doses de vaccins se poursuivre dans les semaines à venir. Le gouvernement congolais multiplie les efforts, sur les orientations du Président Faure Gnassingbé, pour l’acquisition d’autres vaccins et le respect scrupuleux des mesures barrières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here