Togo : subvention accrue des engrais agricoles

0
110

Par René DOKOU, le 14 septembre 2022

(IMPARTIAL ACTU)- L’agriculture est suffisamment rentable et permet aux producteurs togolais de subvenir à leurs besoins vitaux. Elle ne le serait pas n’eut été l’action gouvernementale très forte en faveur des différents acteurs impliqués. Chaque année, les pouvoirs publics sortent de la caisse publique des milliards de francs CFA pour rendre disponibles les engrais. Il en sera de même au cours de cette campagne.

La saison agricole 2022-2023 est préparée avec soin pour un rendement satisfaisant à tous égards. Pour y parvenir, les engrais sont nécessaires. Ce sont des substances destinées à fournir aux plantes des compléments d’éléments nutritifs, de telle sorte à améliorer leur croissance ainsi qu’à augmenter le rendement et la qualité des cultures.

Une subvention sans cesse assurée

Au cours de la campagne agricole 2018-2019, la subvention sur les engrais était d’environ 03 milliards de francs CFA. Elle a été rehaussée au fil du temps. Pour la campagne 2022-2023, cette somme est au-delà de 17 milliards de francs CFA, comme confirmé en mai 2022 par la Centrale d’approvisionnement et de gestion des intrants agricoles (Cagia).

Tout au long de la nouvelle saison, les autorités ont mis les moyens en place pour subventionner le sac de 50 kg d’engrais à hauteur de 13 000 francs CFA et livré aux agriculteurs à 18 000 francs. Sans subvention, le prix d’un sac d’engrais est de 31 000 francs CFA normalement. En 2021-2022, le sac était commercialisé à 12 500 francs.

82 000 tonnes d’engrais

C’est la quantité prévue pour la campagne agricole 2022-2023 et qui a été mise à disposition des agriculteurs dans les cantons et les villages répartis sur le territoire. Ces milliers de tonnes d’engrais stimuleront le rendement afin d’avoir une récolte saisonnière profitable.

C’est l’opportunité pour les producteurs de mieux organiser les cultures, éviter les pertes agricoles, accroître leurs revenus, aider l’Etat à garantir la sécurité alimentaire sur le territoire. Pour réussir les paris fixés, des Zones d’aménagement agricole planifiées (Zaap) ont été mises à leur profit. Il en existe au moins 178 à ce jour.

Une production en hausse, conséquence des efforts

La production céréalière a progressé ces 03 dernières années. Le taux de production qui a évolué de 2,7% en 2017-2018, a avancé de 6,5% en 2020. Les filières les plus performantes sont le maïs, le mil et le sorgho. Justement, ce sont des céréales beaucoup consommées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here