Togo : Vers la modernisation de la Cour Constitutionnelle.

0
272

Par la Rédaction le 12 Août 2020

(IMPARTIAL ACTU)-Le plan stratégique de développement et de modernisation (PSDM 2021-2025), de la plus haute autorité constitutionnelle du Togo est en cours de validation depuis mardi 11 août et ce pour deux jours. La rencontre est organisée par la Cour constitutionnelle du Togo avec l’appui technique et financier du Programme des nations unies pour le développement (PNUD).

La validation de ce document, va accélérer le processus de modernisation de la Cour, dont l’élaboration appuyée par le programme des nations unies pour le développement (PNUD) a été suspendue en novembre 2019 suite à une lettre « polémique » du président de l’ANC, Jean-Pierre Fabre.
Le Plan va permettre à terme de faire de la Cour à l’horizon 2030, une institution plus forte et disposant les prérogatives pouvant faire du Togo, une nation de paix durable et de stabilité, où l’Etat de droit, la démocratie, et les droits fondamentaux de la personne humaine et des libertés publiques, sont promus pour un développement économique et social.
Selon M. Assouma ABOUDOU, Président, la Cour constitutionnelle doit faire face à ses nouveaux défis, qui lui demandent naturellement de revoir sa stratégie de travail, afin de s’inscrire dans une dynamique organisationnelle et fonctionnelle claire et structurée dans le temps. Ce qui facilitera la tâche à l’institution de pouvoir remplir sa mission, pour atteindre les « résultats escomptés ».
« Ce plan sera notre cadre de référence des politiques de développement à moyen terme orienté vers le plan national de développement (2018-2022) et l’ODD 16 : paix, justice et institutions efficaces », a-t-il déclaré.

Pour Aliou Dia, représentant résident du PNUD au Togo, le Plan une fois validé va contribuer va asseoir une base d’actions de vision et d’actions importantes à entreprendre dans l’immédiat, et à moyen terme afin de permettre à la Cour de jouer d’avantage sa partition de la démocratie togolaise.
« Notre appui à la Cour constitutionnelle s’inscrit dans le cadre d’un projet de renforcement des institutions de la République. En 2019, la HAAC a bénéficié du soutien du PNUD et s’est doté de son plan stratégique. D’autres vont suivre », a-t-il martelé.

 

Serge Essiwolou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here