Togo: Vers une sortie définitive de la crise dans le secteur éducatif.

0
733

Publié par Impartial Actu le 02 mars 2018

Depuis le 30 janvier 2018, le groupe de travail chargé de mener des réflexions et de formuler des propositions de solutions durables aux problèmes du secteur éducatif dans le cadre d’une approche globale et d’un plan quinquennal, mis en place par le gouvernement le 18 janvier, a démarré ses travaux.

Dans sa mission de trouver des solutions idoines et durables aux problèmes qui minent le secteur éducatif, le groupe de travail, a tenu plusieurs séances de travail avec les acteurs de ce secteur (syndicalistes), et certains membres du gouvernement.

Ce vendredi 02 mars 2018, s’est tenu la neuvième séance, au cours de laquelle le groupe de travail a procédé à l’analyse de tous les points(huit points au total) inscrits à l’ordre du jour.

Après plusieurs heures de discussions avec les acteurs du secteur éducatif et les ministres de la fonction publique et de la réforme administrative, de l’enseignement primaire, secondaire et de la formation professionnelle, le groupe de travail a convenu:
Primo de consigner les conclusions et les recommandations dans un rapport qui sera finalisé au plus tard le vendredi 9 mars 2018, et soumis au gouvernement ;
Secundo de l’élaboration et de la signature dans les meilleurs délai d’un protocole d’accord entre le gouvernement et les organisations syndicales du secteur de l’éducation concernant les engagements et les mesures qui seront mis en œuvre.

Le rapporteur du groupe de travail SIMALA Françoise a, au nom de son équipe prôner l’accalmie et l’apaisement dans le secteur de l’éducation, dans l’attente de la finalisation du rapport et du protocole d’accord retenus par le groupe de travail.
« Le groupe de travail exhorte vivement les enseignants à suspendre les mouvements de grève », a indiqué le rapporteur du groupe de travail.

Pour mémo, le groupe de travaile est composé des acteurs relevant du gouvernement et de l’ administration, des fédérations des syndicats de l’enseignement, des centrales syndicales, de l’enseignement confessionnel, de l’Association des parents d’élèves et de la coalition nationale togolaise pour l’éducation pour tous.

Aaron ROLAND.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here