TOGO : Zoom sur les grandes actions du gouvernement dans le secteur éducatif de 2005 à nos jours.

0
476

Par Impartial Actu le 17 décembre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Au Togo, le secteur de l’enseignement général, est l’un des secteurs pour lequel le gouvernement accorde beaucoup d’importance depuis 2005. Ledit secteur, celui de l’enseignement général bien-sûr a bénéficié d’investissements massifs aussi bien pour résorber les problèmes de manque d’infrastructures d’accueil, que pour asseoir et assurer une éducation de qualité.

En effet, il est très important de mettre la population au parfum des informations relatives aux efforts du gouvernement, pour que les togolais et les togolaises aient de très bonnes conditions d’études. De multiples réalisations ont été faites en ce sens même s’il reste toutefois des points à améliorer.

Ainsi dans le but de former en quantité et en qualité des enseignants pour une éducation de qualité,  le gouvernement a sous l’impulsion du Chef de l’État Faure Gnassingbé récemment construit cinq (5) nouvelles Ecoles Normales d’Instituteurs.

Ce qui porte l’effectif à six (6) de nos jours.
Des chiffres non négligeables auxquels s’ajoutent le financement par l’État togolais depuis 2005 de la construction de plus de cinq mille (5000) salles de classes équipées sur ressources propres et sur les projets BID, PERI, PAREC ; d’autres constructions sont encore en cours sur BID III, PERI 2, PAREC.

Par ailleurs, il conviendrait raisonnable, de mentionner le financement de la construction de 229 Salles équipées, câblées pour les TIC dans le cadre du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC).

Actuellement, le Togo enregistre la construction de plus de 2500 nouvelles latrines dans les écoles et la réalisation de plus de 300 forages en vue de doter les écoles bénéficiaires en eau potable.
Faut-il encore le rappeler ? le gouvernement s’est récemment lancé dans une dynamique, d’appui à la formation professionnelle des jeunes et du déploiement des enseignants et du personnel d’encadrement.

René DOKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here