Togo/Agriculture, Mise en place d’une task-force pour une filière cotonnière forte, résiliente et inclusive.

0
220

Par Impartial Actu le 23 Mai 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- La mauvaise performance de la campagne agricole 2019-2020, loge désormais dans tous les esprits. Du coup la filière cotonnière occupe toutes les attentions. Afin de garantir de bons résultats au terme de la campagne agricole 2020-2021, des mesures drastiques sont prises.

Voilà la raison fondamentale qui a poussé le ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique Noël Koutéra Bataka à mettre en place, avec les autres acteurs, une task-force.

Composée de l’Institut togolais de recherche agronomique (ITRA), de la Direction des semences agricoles et plants (DSP), de l’Institut de conseil d’appui technique (ICAT), de la Direction des statistiques agricoles, de l’informatique et d la documentation (DSID) et de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT), cette entité aura la lourde mission d’accompagner les producteurs de coton, afin, dit-on, d’atteindre 150.000 tonnes à la fin de la campagne 2020-2021.

« Ceci permettra d’assurer une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant l’amélioration du bien-être social », a lancé le ministre.

Pour atteindre ces objectifs, a souligné Messan Kossi Ewovor, président du conseil d’administration de la société cotonnière du Togo (NSCT), les acteurs doivent cultiver la rigueur, la discipline, la cohésion et la redevabilité.

Il faut préciser les acteurs de la filière cotonnière ont, à Kara il y a quelques jours lors du lancement cde la campagne 2020-2021, fait une analyse minutieuse de leur secteur.

Au total, 9 recommandations sont sorties des réflexions pour assurer une bonne campagne.

La direction des semences et la recherche en collaboration avec la NSCT et la FNGPC devront dans un délai de 10 jours revoir les taux de germination des semences et donner des recommandations de doses appropriées aux producteurs pour une bonne levée. Autre recommandation, les producteurs et la Recherche en collaboration avec la NSCT et les services météorologiques devront organiser des séances de travail spécifiques d’ici la fin du mois de mai 2020 pour s’informer des prévisions météorologiques et situer les producteurs sur les dates de semis.

La recherche, en collaboration avec la NSCT, devra s’assurer que les reliquats des intrants de la campagne 2019-2020 sont en bon état et associer les producteurs au choix des futures commandes.

Marco Thiallo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here